Marchés

La famille Lafuma cède ses parts à Calida

|

La famille fondatrice de Lafuma va se désengager du capital du groupe au profit du suisse, spécialiste de la lingerie Calida.

Lafuma logo

Après la reprise des 15,2% du capital détenus par le PDG Philippe Joffard, un des petits-fils des fondateurs de l'entreprise qui l'avait reprise en dépôt de bilan en 1984, Calida va procéder à une augmentation de 50% du nombre d'actions de Lafuma, qui lui permettra de monter à 29% du capital. Calida restera ainsi en dessous du seuil de déclenchement obligatoire d'une offre publique d'achat sur l'ensemble du capital, fixé à 30%.

Felix Sulzberger (Calida) aux commandes

Le groupe ne précise pas à quel prix s'est effectuée la cession du bloc d'actions. Cette prise de participation offre à Calida, qui réalise un chiffre d'affaires de 160 millions d'euros, un accès intéressant à un nouveau secteur d'activité présentant des perspectives de croissance attractives. Philippe Joffard a cédé la direction opérationnelle du groupe au patron de Calida Felix Sulzberger. Lafuma avait déjà tenté de se vendre l'an dernier au conglomérat sud-coréen E-Land, mais les négociations avaient échoué.

Mauvais résultats

Au cours de son exercice achevé fin septembre, Lafuma a enregistré une perte nette de 15,2 millions d'euros, en raison des déboires de son activité dans les vêtements pour le surf (marque Oxbow). Le groupe avait cédé en octobre ses bottes de chasse Le Chameau au fonds britannique Marwyn Management pour un montant de 16,5 millions d'euros.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter