La FAO encourage les populations à … manger des insectes !

|

La FAO (Food and Agriculture Organization), l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, préconise l’élevage et la consommation d’insectes pour lutter contre la faim dans les pays en développement et contre la pollution.

Insectes
Insectes© Wikipedia

Si deux milliards d’êtres humains sont entomophages - consommateurs d’insectes - ce n’est pas le cas du reste de la population. Pourtant, la FAO encourage l’élevage et la consommation d’insectes dans les années à venir, pour lutter contre la faim et réduire la pollution due aux élevages de bétails.

Les insectes "présentent des taux de croissance et de conversion alimentaire élevés et ont un faible impact sur l'environnement pendant tout leur cycle de vie », déclare la FAO. Des experts de l’ONU estiment que les insectes "sont nutritifs, avec une teneur élevée en protéines, matières grasses et minéraux et peuvent être consommés entiers ou réduit en poudre ou pâte et incorporés à d'autres aliments". D’un point de vu écologique, les insectes sont plus intéressants à élever que les bœufs ou les porcs. Deux kilos d’aliments sont nécessaires pour produire un kilo d’insectes, en revanche, 8kg d’aliments sont utilisés pour la même quantité de viande.

"D'ici 2030, plus de 9 milliards de personnes devront être nourries, tout comme les milliards d'animaux élevés chaque année", au moment où "la pollution des sols et de l'eau dus à la production animale intensive et le surpâturage conduisent à la dégradation des forêts", dénonce la FAO.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter