La FCD change de têtes

|

La Fédération du commerce alimentaire vient de modifier sa gouvernance. Après quinze ans à sa tête, Jérôme Bédier s'efface, remplacé par un délégué général expert ès fédérations, Jacques Creyssel, mais sous l'autorité d'un distributeur, François Bouriez (Cora, Match). Une forme de reprise en main.

« Améliorer l'image de la profession, mieux anticiper sur les dossiers clés, développer le lobbying, avec de nouveaux hommes pour répondre à de nouveaux défis... » Telle est, selon l'un de ses membres, la feuille de route que la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) a fixée au duo qui va désormais représenter l'organisation patronale, François Bouriez, son nouveau président, et Jacques Creyssel, son nouveau délégué général et porte-parole. Un beau programme sur le papier, mais qui ne démarre pas sous les meilleurs auspices.

Laurence Parisot, la présidente du Medef, n'a en effet pas du tout apprécié de voir son ancien directeur général, qu'elle avait licencié pour « faute grave » en 2008 et avec qui elle est en conflit ouvert, nommé à la tête de la FCD en lieu et place de Jérôme Bédier, ex-président exécutif, et l'un de ses principaux soutiens au sein de l'organisation patronale, qui part rejoindre Cap Gemini. La patronne des patrons a qualifié ce choix d'« inacceptable pour l'image du patronat »... Et de « lamentable de la part [...] de la grande distribution » (sic.).

 

Volonté d'apaisement

Les administrateurs de la FCD n'ignoraient évidemment pas le différend qui opposait la patronne du Medef à son ex-DG. D'autant que les prud'hommes ont jugé, en août 2010, le licenciement de Jacques Creyssel comme abusif, condamnant la fédération patronale à 720 000 E d'amende. Ils pensaient néanmoins, selon un de ses représentants, que « l'eau aurait coulé sous les ponts » et, surtout, que Laurence Parisot se garderait de polémiquer publiquement.

Manqué. Et même doublement, puisque la réaction est d'une telle virulence qu'elle laisse croire qu'il y aurait un problème entre le Medef et la FCD, cinquième contributeur de l'organisation patronale avec une enveloppe annuelle de un million d'euros. « Ce qui n'est pas du tout le cas », se défend la FCD, qui rappelle « qu'elle a été, reste et restera un soutien actif de Laurence Parisot ». Geste d'apaisement supplémentaire, elle précise aussi que c'est François Bouriez, son nouveau président, qui représentera la fédération au bureau et au conseil exécutif du Medef. Et qu'il a prévu de rencontrer très vite Laurence Parisot. Pour aplanir les angles ?

À la FCD, on indique que Jacques Creyssel, un énarque de 54 ans qui, après quinze ans au ministère des Finances et au Budget, a poursuivi sa carrière au CNPF, puis au Medef, « a été choisi à l'unanimité pour ses compétences et ses qualités professionnelles ». « Sa candidature s'est imposée d'elle-même, explique un administrateur. Il est rigoureux, structuré, très diplomate, et connaît parfaitement les fédérations, les questions communautaires, fiscales, la gestion des conventions collectives et même les relations industrie-commerce. »

 

Pilotée par un distributeur

Surtout, et c'est une nouvelle forme de gouvernance pour la Fédération du commerce, qui marque une sorte de reprise en main par ses adhérents distributeurs, Jacques Creyssel ne sera pas seul. Fini la présidence exécutive confiée à un administratif. C'est désormais un distributeur, François Bouriez, administrateur-délégué du groupe Louis Delhaize (50 ans, polytechnicien) qui préside la FCD, épaulé par Philippe Baroukh, directeur général des Hypers Auchan, et Claude Risac, l'homme d'influence (relations extérieures) de Casino. « Il nous semble important que la profession soit représentée par un patron de la profession », explique un adhérent. À charge pour Jacques Creyssel de « tenir la boutique ». « Mon rôle sera d'animer les services et d'exécuter la politique syndicale », explique l'impétrant. Déjà diplomate...

La FCD en chiffres

  • Cette fédération patronale rassemble la plupart des distributeurs alimentaires, à l'exception notable de Leclerc et Intermarché.
  • Elle représente le secteur (635 800 salariés, 170 Mrds € de volume d'affaires) auprès des pouvoirs publics et des partenaires sociaux
  • 20 salariés
  • 5 M€ de budget environ
  • Se contributeur du Medef avec 1 M€ de cotisations

Le nouveau visage de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution

  • François Bouriez , administrateur-délégué du groupe Louis Delhaize (Cora, Match...), prend les fonctions de président, le mandat d'André Crestey (Rallye) arrivant à son terme.
  • Jacques Creyssel , directeur général du Medef jusqu'en 2008, prend les fonctions de délégué général.
  • Philippe Baroukh, directeur général Hypermarchés Auchan, est nommé secrétaire, et Claude Risac, directeur des relations extérieures du groupe Casino, trésorier.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2168

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message