LA FCD craint un renforcement des marges arrière

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le président de la Fédération du commerce et de la distribution s'oppose à la réforme de la loi Galland dans le contexte de la flambée des prix.

Le projet de réforme de la loi Galland risque d'augmenter les marges arrière et les prix au consommateur, dans un contexte de flambée des tarifs des fournisseurs, a déclaré Jérôme Bédier, président de la Fédération du commerce et de la distribution. « Ce que propose (le secrétaire d'Etat à la Consommation) Luc Chatel va aboutir à une nouvelle spirale de hausse des marges arrière parce que nous faisons face à des augmentations de tarifs énormes », a indiqué M. Bédier. Cette réforme, qui doit être soumise au Parlement en décembre, donne plus de liberté aux distributeurs, en abaissant le seuil de revente à perte.
En revanche, elle ne remet pas en question le principe de la "non discrimination" permettant aux industriels de proposer les mêmes tarifs aux distributeurs, qui n'ont pas le droit de les négocier.
Les distributeurs veulent l'abolition de ce principe, qui est selon eux, depuis la mise en place de cette loi en 1996, la raison principale de la flambée des prix et des marges arrière, ces sommes versées au titre de la coopération commerciale.
« Les industriels ont pu avoir le sentiment pendant un certain temps qu'ils pouvaient augmenter les tarifs et que nous de notre côté pouvions corriger ces hausses en sacrifiant nos marges. Nous ne pouvons plus le faire. Si on ne change pas le système, nous serons obligés de répercuter les hausses de tarifs » sur les prix, a prévenu M. Bédier.
« Nous avons été très étonnés des communiqués de certains industriels indiquant que (le projet du gouvernement) est très bien, que les prix vont baisser, alors qu'eux augmentent leurs tarifs dans des proportions invraisemblables », a ajouté M. Bédier. « Ceux qui augmentent beaucoup leurs tarifs ont l'air très réjoui de la réforme », s'est-il étonné.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA