La FCD n'est pas favorable à des mécanismes d'indexation des prix alimentaires

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) a fait part jeudi au ministre de l'Agriculture de ses "fortes réserves" sur une mise en place d'une indexation des prix alimentaires sur les matières premières agricoles, a indiqué à l'AFP son délégué général, Jacques Creyssel.

 Mardi, le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire avait estimé qu'il était "extrêmement intéressant de travailler sur la proposition de la FNSEA d'avoir une indexation des coûts de production sur les prix des matières premières agricoles". "C'est une question de justice, une question d'équité et une question d'efficacité économique que d'avoir une répercussion immédiate" des coûts de production sur les prix de vente, avait-il ajouté. Dès le lendemain, ce mercredi, M. Le Maire a réuni les représentants de la grande distribution pour un état des lieux des prix alimentaires, suite à l'augmentation du cours des matières premières agricoles. "Nous avons indiqué nos plus fortes réserves sur l'idée d'aller vers des mécanismes généralisés d'indexation qui nous paraissent totalement anti-économiques", a expliqué M. Creyssel après cette réunion.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA