La Feef monte au créneau contre le projet de loi Hamon sur la consommation

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La Fédération des entreprises et entrepreneurs de France, qui privilégie le dialogue avec la distribution, estime que la loi Hamon va favoriser, par sa complexité, les grandes entreprises au détriment des petites.

Dominique Amirault, président de la Feef
Dominique Amirault, président de la Feef© DR

Alors que le Sénat va examiner le projet de loi sur la consommation les 27 et 28 janvier, en dernière lecture, la Fédération des entreprises et entrepreneurs de France – qui compte 600 chefs d’entreprises à caractère familial - estime dans un communiqué que le texte ne va pas en sa faveur. « La loi va affaiblir encore plus les PME et mettre en péril de nombreux emplois », affirme la fédération.

Accentuation de la position dominante des grandes entreprises

En cause, une « complexification de la relation commerciale, rendue excessivement formelle et juridique aux dépens de son véritable contenu business  ; une fragilisation accrue des PME, démunies face à cette formalisation complexe, car elles n’ont pas les moyens humains et financiers d’y répondre, contrairement aux grandes entreprises ; une accentuation de la position dominante des grandes entreprises, notamment par les accords de gamme qui réduiront l’accès aux linéaires pour les PME et enfin une réduction de la concurrence aux seules  « prix/remises », appauvrissant les assortiments aux dépens des produits PME ».

Bataille économique suicidaire

Dominique Amirault, président de la Feef, considère que le projet de loi est  « une déception, car il ne modifie pas la nature et les effets négatifs de la LME pour nos PME, notamment la guerre des prix destructrice de valeur et aux dépens d'emplois. A cette fin, il faut mettre en place un dispositif simple empêchant cette bataille économique suicidaire qui appauvrit  la France ». La Feef a conclu lors du congrès Négociations commerciales un accord avec l’ensemble des enseignes de la FCD et avec les indépendants un accord de bonnes pratiques dans les négociations.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA