Marchés

La fête des Mères et des Pères, grand-messe de la consommation !

|

Entre valeurs sûres et accessoires « trendy », la fête des Mères et des Pères reste un grand moment de consommation. Les annonceurs s'en donnent les moyens, en accélérant leurs investissements publicitaires. Impossible d'oublier sa maman et son papa, le jour J...

BOUQUET GOURMAND Un bouquet et pourquoi pas une petite gourmandise en plus. C'est que proposent de concert le fabricant de foies gras Montfort et l'artisan fleuriste Madame. Un bouquet de roses rouges velours « Red Naomi » et de roses fuchsias est présenté dans un bocal en verre accompagné d'un foie gras de canard entier du Sud-Ouest signé Montfort. Le tout est présenté dans un coffret en carton accompagné d'un message écrit à la main. A commander depuis le site internet : www.madame-artisanfleuriste.fr
BOUQUET GOURMAND Un bouquet et pourquoi pas une petite gourmandise en plus. C'est que proposent de concert le fabricant de foies gras Montfort et l'artisan fleuriste Madame. Un bouquet de roses rouges velours « Red Naomi » et de roses fuchsias est présenté dans un bocal en verre accompagné d'un foie gras de canard entier du Sud-Ouest signé Montfort. Le tout est présenté dans un coffret en carton accompagné d'un message écrit à la main. A commander depuis le site internet : www.madame-artisanfleuriste.fr© DR

Le 3 juin, les mamans seront à l'honneur et, le 17, cela sera le tour des papas. Un grand moment pour les enfants. Collier de perles, photo encadrée, poème illustré, empreinte de la main, porte-clés... chaque année, ces présents, souvent confectionnés avec autant d'amour que de maladresse, font chavirer le coeur des parents. Une fois affranchis de l'école, les enfants ne risquent pas d'oublier ces fêtes. Et il ne vaut mieux pas ! Selon un sondage réalisé en 2011 par Ipsos pour Unibail-Rodamco, 74 % des mères déclaraient être très déçues si l'on ne la leur souhaitait pas (47 % pour les pères). Gageons qu'en 2012 la donne n'a pas changé et que ces fêtes sont toujours perçues comme des moments forts pour exprimer son amour à ses parents ou son conjoint. De toute manière, aucune excuse ne tient. Impossible même de s'y soustraire, tant la pression publicitaire est forte.

Kantar Media observe de véritables pics d'investissements publicitaires à cette occasion : « Sans surprise, ce sont les acteurs des secteurs beauté, soins et fleurs qui investissent le plus en publicité lors de cette période. Portés par un succès grandissant, les fabricants de tablettes numériques sont également très présents », analyse Françoise Hernaez Fourrier, directrice du Planning stratégique Ad Intelligence, chez Kantar Media.

 

Un moment fort pour les annonceurs

De son côté, Pierre-Étienne Boilard, président de Meninvest Media, filiale publishing du groupe Digital Meninvest dédié à l'homme, est formel : «Les annonceurs accélèrent leurs investissements. La fête des Pères est un moment fort de consommation. » Chez les distributeurs, au moins deux pages de prospectus sont consacrées à une sélection de cadeaux. Champagne, produits de soin... tout y passe. Les produits d'électrobeauté sont traditionnellement bien représentés : d'avril à juin, ils font l'objet d'une intense activité promotionnelle. Cette année encore, Babyliss, marque experte en coiffure et épilation, battra le rappel en télé et sur le web au moins deux semaines avant le jour J. Seront mis en avant stylers en tous genres : lisseuse, brosse soufflante, fer à boucler. Pour les papas, la tondeuse à barbe aura le dessus sur la tondeuse à cheveux, jugée trop fonctionnelle par la marque.

Selon un sondage réalisé en mars 2012 auprès de 100 clients âgés de 30-45 ans du site menlook.com, trois grandes tendances se dessinent en matière de cadeaux de fête des Pères : les accessoires mode feraient le bonheur de 30% des personnes interrogées, et en particulier la cravate qui signe son grand retour, mais en maille et droite, tout comme les foulards type « urban chic ». Les produits de maroquinerie sont aussi clairement plébiscités par 45% des sondés : pas de risque de fausse note si l'on mise sur le sac 24 heures ou sur l'étui iPad. Enfin, les montres au design vintage, scandinave ou dandy seront de la fête.

Pour autant, la principale interrogation qui pèse sur ces fêtes porte sur le budget moyen consacré aux cadeaux. En 2011, selon Ipsos, il s'élevait à 40 € en moyenne. « Avec la crise, on peut s'attendre à une légère baisse des dépenses », concède Adrien Mohr. Le directeur marketing et communication de Babyliss, les yeux rivés dans la lecture du panel GfK, reste néanmoins confiant. En 2011, la fête des mères a représenté, après Noël, le deuxième temps fort des ventes pour les stylers, soit 200 000 unités vendues. Le prix moyen consacré de 37 € était légèrement inférieur à celui mis pour un cadeau de fin d'année, mais tout de même supérieur à la somme consacrée pour un achat effectué le reste de l'année. « Les produits moyen de gamme risquent de souffrir. Ceux qui n'ont pas de préoccupation budgétaire ne regardent pas à la dépense pour ce type de fête. À l'inverse, quand les cordons de la bourse sont vraiment serrés, l'entrée de gamme est clairement privilégiée », observe-t-on chez Babyliss.

 

Dites-le avec des fleurs... ou des photos

D'année en année, les fleurs restent une valeur sûre. Les sites internet multiplient les offres mariant bouquet et photo, fleurs et chocolats et même, pour la première fois cette année, bouquet et foie gras. Montfort, spécialiste du foie gras et Madame, artisan fleuriste, ont en effet choisi d'associer leurs compétences pour proposer un coffret spécial : Bonne fête maman... gourmande. Commandé sur le site de Madame (www.madame-artisanfleuriste.fr), il est livré accompagné d'un message écrit à la main. Également à la portée d'un clic d'ordinateur, les livres photos s'invitent en force pour ces fêtes. Les principaux acteurs de ce marché, qui pèse 85 M €, sont Photobox, Photo Service, Photo Web, et le petit dernier lancé il y a tout juste un an albelli.fr : « Dans un monde de plus en plus dématérialisé, le livre photos permet de raconter une histoire avec sa famille ou ses amis. La dimension très personnelle et affective de ce type de cadeau est clairement plébiscitée pour célébrer des relations heureuses avec sa maman ou son papa », assure Rolande Keleou, son responsable marketing. Pour changer de la centrale vapeur ou de la énième montre...

40 €

Le budget moyen consacré pour la fête des Mères, et autant pour la fête des Pères

Source : Ipsos

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter