La feuille de salade qui coûte cher à Lidl

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Une cliente du magasin de Vandoeuvre-lès-Nancy s’était luxé le coccyx après avoir glissé sur une feuille de salade. Le TGI de Nancy a condamné le supermarché à verser une provision de 2000€, en attendant l’expertise judiciaire.

L'enseigne reconnaissait la chute mais contestait que la feuille de salade en soit à l'origine.
L'enseigne reconnaissait la chute mais contestait que la feuille de salade en soit à l'origine.© Dom0803 / Creative Commons

Un client d’un magasin qui glisse sur une feuille de salade et se blesse a de bonnes chances d’obtenir réparation de son préjudice au civil. Voilà le principal enseignement que l’on peut tirer du jugement du TGI de Nancy, qui a condamné le Lidl de Vandoeuvre-les-Nancy à indemniser une cliente, qui s'était donc lourdement blessée après avoir glissé sur une feuille de salade pendant ses courses.

"Le tribunal de grande instance de Nancy, dans une décision du 21 janvier, a ordonné une expertise judiciaire et a condamné Lidl à verser 2000 euros de provision à ma cliente en attendant de solder le préjudice",  précise Me Catherine Boyé, l’avocate de la cliente.

Luxation

La victime, aujourd'hui âgée de 40 ans, s'était rendue en avril 2012 dans le supermarché, accompagnée de sa mère. "Elle faisait ses courses dans le rayon fruits et légumes lorsqu'elle a glissé sur une feuille de salade qui se trouvait au sol. Elle a payé, puis s'est rendue chez son généraliste qui l'a immédiatement envoyée vers les urgences, où on lui a diagnostiqué une luxation du coccyx", détaille Me Boyé.

Aucune action au pénal

La jeune femme avait ensuite essayé de se rapprocher de l'enseigne de grande distribution. En vain. En novembre 2012, elle avait été déboutée devant un juge des référés, qui l'avait renvoyée vers le tribunal de grande instance, lequel lui a finalement donné raison, selon le principe de responsabilité générale prévue par le Code civil. Aucune action au pénal n'a en revanche été intentée.

Une vidéo jamais produite au débat

Si Lidl reconnaissait la chute, le supermarché considérait que la feuille de salade ne pouvait en être la cause, puisque la jeune femme serait tombée en avant, selon une vidéo de surveillance. "Mais cette vidéo n'a jamais été produite au débat, et surtout, ça ne correspond pas avec une luxation du coccyx", a fait valoir l'avocate de la victime.

La jeune femme, qui s'était fait prescrire une aide à domicile pendant plusieurs semaines en raison de la gravité de ses blessures, s'est désormais totalement rétablie. "Nous sommes satisfaits, parce que le tribunal reconnaît que Lidl est entièrement responsable du préjudice, alors qu'on a fait passer ma cliente pour une menteuse, avec une grande mauvaise foi", a encore estimé l'avocate.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA