Marchés

La FGA-CFDT dénonce les « erreurs stratégiques » de l’entreprise Jean Stalaven (Euralis)

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Huit jours après l’annonce officielle de la restructuration du pôle alimentaire d’Euralis, qui avait été annoncé deux jours auparavant dans le quotidien Ouest France, la FGA-CFDT réagit.

Le syndicat s’attaque aux « erreurs stratégiques » du groupe. « L’usine qu’ils veulent fermer est la plus récente, elle est ultra moderne elle a été inaugurée il y a seulement cinq ans ! » s’insurge Michel Humo, secrétaire du comité d’entreprise Jean Stalaven et délégué syndical central de la CFTC. Le site de Saint-Agathon emploie 39 salariés « alors qu’on nous en annonçait 100 à l’horizon 2010 », précise le syndicaliste. Le groupe aurait opté pour des choix peu stratégiques : le développement et d’ouverture de sites s’est avéré trop ambitieux par rapport à l’activité réelle, selon le délégué syndical.

Pour l’instant, le transfert de ses 39 postes est prévu sous réserve de trouver « un accord d’entreprise sur la flexibilité ». « L’objectif prioritaire pour nous, c’est qu’il n’y ait aucune suppression de poste dans les Côtes d’Armor », assure Michel Humo

Une cellule de reclassement doit être mise en place par le groupe.

La période de concertation court juqu’au mois de mars. Au total, 110 postes doivent pour le moment être supprimés, selon le communiqué de presse diffusé par le groupe Euralis.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA