Marchés

La Fifa entre sur le terrain du sportswear

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La Fédération internationale de football veut créer un style de vie autour du ballon rond en labellisant des gammes de vêtements et accessoires.

© photos DR

Dans l'imaginaire collectif, le rugby est devenu chic et branché. Ce qui a fait le succès de marques de vêtements comme Eden Park ou Serge Blanco. Connoté plus populaire, le foot aimerait bien accéder au même statut que le ballon ovale, mais l'offre est souvent limitée aux maillots réplicas des équipes.



Plus de 500 références


« La Fifa souhaite que le foot devienne un style de vie », expliquent Joël Travers et Fabrice Grandmougin, qui pilotent Sacamalice. Cette société a décroché la distribution en France, à partir de l'hiver prochain, des vêtements, bagages et accessoires griffés Fifa (dont la licence mondiale est détenue par Global Brands Group). Pour incarner cette nouvelle élégance, les vastes collections (plus de 500 références) s'appuient sur la ligne premium 1904, avec un sportswear chic (polos, chemises, pulls, blazers...) évoquant la date de création de la Fifa et son siège de l'époque (229 faubourg Saint-Honoré à Paris). D'autres lignes sont proposées, comme Edition et Vintage, qui puisent dans le patrimoine du foot et des coupes du monde, ainsi que Core Essentiels, des basiques (tee-shirts, sweats...) arborant le logo de la Fifa.

« Il n'y aucun maillot d'équipe ni ballon de match dans les gammes. Il ne s'agit pas de se substituer aux équipementiers », précisent Joël Travers et Fabrice Grandmougin. Les gammes de la Fifa n'ont pas encore été commercialisées en France, à l'exception de trois points de vente éphémères dans les aéroports pendant la dernière Coupe du monde de football. Déjà présents en Amérique du Nord, en Chine, en Inde et en Russie, ces produits vont arriver également en Italie, aux Pays-Bas et en Scandinavie.

Une distribution multiréseaux

Les produits Fifa visent le circuit des enseignes de sport bien entendu (Décathlon, Sport 2000, Intersport, Go Sport, Espace Foot...), mais pas seulement. Ils s'adressent également aux habilleurs et jeaners indépendants, aux véadistes (la Redoute, Les Trois Suisses) et aux sites internet comme Spartoo, Sarenza, Amazon. Des distributeurs comme la Fnac ou Virgin, par exemple pour des animations autour du jeu Fifa, sont aussi visés.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA