"La file d’attente en caisse, chez Leader Price, ce n'est pas plus de 3 personnes"

|

Le distributeur Leader Price, qui célèbre ses 25 ans, a mis en place un nouveau dispositif pour réduire la file d’attente en caisse. Objectif atteint, selon le directeur exécutif Franck Fras.

Chez Leader Price, on compte en moyenne 2,5 clients en caisse.
Chez Leader Price, on compte en moyenne 2,5 clients en caisse. © © Pascal SITTLER/REA

L’éternel problème de l’attente aux caisses serait-il en passe d’être résolu ? En tout cas, Leader Price s’y attèle. Le distributeur dans le giron de Casino s’est fixé comme objectif, en ce début d’année 2015, de réduire la file d’attente aux caisses à trois personnes maximum. Pari réussi.

"Une dette envers les clients"

« Réduire l’attente lors du passage aux caisses, c’est une dette qu’on a à l’égard du client » assure Franck Fras, directeur exécutif pour Leader Price, enseigne qui fête cette année ses 25 ans d’existence. Pour cela, les équipes de l’enseigne ont mis en place de nouveaux outils en ce début d’année. Objectif: mesurer les flux réels et potentiels au sein de chaque magasin afin de mieux maitriser le trafic et assurer ainsi le nombre de salariés adéquates, ceux-ci étant polyvalents.

Au bout de neuf mois, la centralisation de ces données a porté ses fruits. « La moyenne est aujourd’hui de 2,5 clients par caisse », se félicite Franck Fras. Ce qui explique peut-etre aussi les + 9 % de trafic au sein des magasins Leader Price au troisième trimestre 2015…

D'autres distributeurs se sont déjà penchés sur les problèmes d'attente en caisse, à l'instar de Carrefour qui a testé la file d'attente unique. Dispositif qui est déjà généralisé Outre-Altantique dans les supermarchés Whole Foods notamment.

Un call center en interne

Autre chantier, le groupe a aussi mis en place un call center pour les directeurs de magasins depuis le mois d’avril. Ceux-ci peuvent contacter ce numéro unique dès qu’il constate un problème dans leur point de vente. Le siège assure ensuite la prise de rendez-vous pour une intervention si besoin. « Nos directeurs de magasins doivent pouvoir se concentrer sur leur métier de commeçants, ils se sont bien emparés de cet outil qui était nécessaire», souligne Franck Fras.

Depuis trois ans, l’enseigne assure avoir rénové près de la moitié de son parc, qui compte 1 240 magasins dont 460 avec le format Express, né en juillet 2014.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres