La filière jouet s'affiche à la télé

Pour la première fois, la Fédération française des industries jouet puériculture (FJP) lancera le 19 novembre prochain une grande campagne de publicité générique autour des jouets avec, notamment, un spot de 45 secondes qui sera diffusé sur TF1 avant le journal de 20h.

La Fédération française des industries jouet puériculture (FJP) lancera mi-novembre une grande campagne de communication baptisée #mercilesjouets, notamment diffusée en télé. Une première pour la filière.
La Fédération française des industries jouet puériculture (FJP) lancera mi-novembre une grande campagne de communication baptisée #mercilesjouets, notamment diffusée en télé. Une première pour la filière.© FJP

#mercilesjouets ! C'est sous ce hashtag que la Fédération française des industries jouet puériculture (FJP) partira en campagne publicitaire du 19 novembre jusqu'au 25 décembre prochain. Une première pour la filière qui, avec cette publicité générique autour du jouet, veut remettre en avant le sens et l'émotion que procurent ces produits, aussi bien aux enfants qui les reçoivent qu'aux adultes qui les offrent.

Premiers pas en télévision

Le coup d'envoi de cette campagne sera donné le 19 novembre prochain avec un spot de 45 secondes diffusé juste avant le 20h de TF1, rediffusé le lendemain aux mêmes horaires. "C'est une démarche inédite pour notre filière ! Un spot court de 15 secondes sera ensuite visible sur les chaînes de TF1 ainsi que sur Gulli courant décembre en soirée pour toucher une cible familiale", explique Mathilde Dezalys, directrice générale de Bandai France et membre du bureau de la FJP. Le dispositif est complété par une campagne digitale, relayée par les différents fabricants adhérents à la FJP sur leurs sites et réseaux sociaux.

"L'idée de cette campagne est d'exposer tout ce que peut apporter un jouet et remettre un peu de sens dans l'acte d'achat. Offrir un jouet, c'est offrir du bonheur à un enfant mais c'est aussi lié à beaucoup de moments clés familiaux, à la transmission intergénérationnelle... Quand on offre un jouet, on offre bien plus qu'un jouet", reprend Mathilde Dezalys. Quoi de mieux que de mettre ces atouts en avant durant le temps fort de la catégorie.

"Avec cette campagne, nous ciblons les parents de 25 à 40 ans, mais aussi les grands-parents et tous les proches offrant des cadeaux à des enfants. Nous visons également, en cible secondaire, les "kidultes" dont les achats de jouets pour eux-mêmes représentent aujourd'hui 11% des ventes de jouets en France", détaille la directrice de Bandai. On a décidément tous de bonnes raisons d'acheter des jouets !

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message