La fin programmée des téléphones fixes, c’est pour 2022

|

Un rapport remis à Emmanuel Macron préconise l’arrêt du réseau cuivre et donc des téléphones fixes au profit de la fibre optique, 30 fois plus rapide. Celle-ci devrait couvrir peu à peu le territoire français d’ici 2022.

La fibre optique va être généralisée au détriment du réseau cuivre, amené à disparaître.
La fibre optique va être généralisée au détriment du réseau cuivre, amené à disparaître.© RRF

Les téléphones fixes sont-ils bons pour la poubelle ? C’est en tout cas ce que laisse entendre un rapport de Paul Champsaur, président de l'Autorité de la statistique publique, remis à Emmanuel Macron et à Axelle Lemaire, respectivement ministre de l'Économie et secrétaire d'État au Numérique, le 19 janvier 2015. En cause : les prises en T (appelées également conjoncteur PTT ou prise gigogne) qui tapissent les murs des habitations françaises, et qui deviendront complètement obsolètes (donc inutiles) en 2022, date à laquelle la fibre optique couvrira l’ensemble du territoire. Une transition, qui s’étalera sur plusieurs années, et qui annonce la fin inéluctable de ces bons vieux téléphones à combiné, avec ou sans fil. A noter que la fibre offre des débits 30 fois plus rapides que l'ADSL transmise par le cuivre.

Transition complexe pour les professionnels

La mission présidée par Paul Champsaur prévoit la répartition de la fibre optique par zones fibrées correspondant à des communes. Une fois la zone équipée, le réseau cuivre y sera supprimé. Dans son édition en ligne du 20 février 2015, Le Figaro note cependant que si la transition paraît simple pour les particuliers, celle des professionnels sera moins aisée : "Ainsi, une grande partie des terminaux de paiement par cartes fonctionnent encore via le vieux réseau téléphonique, à l'image des bars PMU qui transmettent toujours les paris de leurs clients via le cuivre. Toute l'infrastructure est à remettre à plat. Il en est de même pour l'aviation civile, les systèmes de surveillance des ascenseurs, les réseaux de télésurveillance". En tout, 4 000 exemples sont identifiés. Le ministre de l’Economie a cependant prévu l’accompagnement de "l’ensemble des acteurs de l’industrie et des utilisateurs dans ce changement d’époque" lors de la remise de ce rapport.

Cette annonce intervient peu de temps après celle du changement de norme de diffusion de la TNT prévu en avril 2016

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message