La Fnac affiche un bon 3e trimestre

|

La Fnac renoue avec la croissance et affiche une progression globale de ses ventes au trisième trimestre. Une bonne nouvelle pour l'entrepise dans "un contxte peu porteur", Alexandre Bompard, PDG du groupe.

Alexandre Bompard: "le Groupe Fnac a franchi une nouvelle étape dans sa transformation"
Alexandre Bompard: "le Groupe Fnac a franchi une nouvelle étape dans sa transformation"© DR

La Fnac annonce une progression de 2,2% de ses ventes au troisième trimestre, à 863 millions d'euros, tirée par la France qui confirme son redressement avec une hausse de 3,5%.L'an dernier à la même époque, le chiffre d'affaires du groupe reculait encore de 5,9% et l'année 2013 s'était soldée sur un repli de 3,1%. Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe s’élève à 863 millions d’euros au 3ème trimestre 2014, en progression de +2,2% en données publiées par rapport au 3ème trimestre 2013. A nombre de magasins constants, les ventes du Groupe progressent de +2,7%. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires est stable (à périmètre comparable et taux de change comparable), et progresse de +0,4% à magasins comparables

"En retrouvant une croissance positive de son chiffre d’affaires au troisième trimestre, le Groupe Fnac a franchi une nouvelle étape dans sa transformation. La progression de la part des nouvelles familles de produits dans le chiffre d’affaires global, l’accélération de la croissance du canal internet, la forte augmentation des ventes omnicanales et la dynamique d’expansion des nouveaux formats de magasins, démontrent toute la pertinence de la stratégie déployée depuis 3 ans. Ces performances sont d’autant plus satisfaisantes pour l’enseigne, qu’elles interviennent dans un contexte de consommation peu porteur", déclare Alexandre Bompard, Président-Directeur Général de Groupe Fnac, dans un communiqué.  

Croissance soutenue en France

La bonne performance du 3ème trimestre est portée par la France, dont les ventes augmentent de +3,5%, +4,7% à magasins comparables. Les ventes de la France sont en croissance de +4,7% à magasins comparables, traduisant une accélération de la dynamique favorable des derniers trimestres.
La montée en puissance des nouveaux espaces Téléphonie s’est poursuivie au 3ème trimestre. Les performances commerciales sont très satisfaisantes, et la Fnac a continué à gagner des parts de marché. Les espaces Papeterie déployés au printemps ont délivré de bons résultats sur la période de la rentrée des classes et confirment le potentiel de la catégorie.
Le canal internet a affiché une croissance à deux chiffres sur la période, en nette accélération par rapport au 1er semestre. Les ventes omnicanales ont fortement progressé notamment grâce à la mise en avant de nouvelles fonctionnalités telles le click& collect – retrait 1h en magasin. Les ventes de la marketplace ont continué à croître à un rythme très soutenu, et représentent 17% des ventes en ligne à fin septembre.
La densification du réseau de magasins se poursuit avec l’ouverture de deux magasins de proximité en franchise, à Compiègne le 18 septembre et à Beauvais le 10 octobre. Deux nouvelles ouvertures sont programmées au 4ème trimestre, résultant de la conversion/transformation de deux espaces « Culture et Loisirs » dans le cadre des discussions en cours avec le Groupe Intermarché.
 
Stabilisation du chiffre d’affaires à l’international
La Péninsule Ibérique affiche une légère croissance de son chiffre d'affaires (+0,4%).
Les ventes de la zone Autres Pays, qui regroupe la Suisse et la Belgique, sont stables sur le trimestre, marquant ainsi une amélioration significative de tendance par rapport au 1er semestre où elles étaient en repli de -6% (à taux de change constant).
L’activité a été plus difficile au Brésil, pénalisée par la baisse significative du trafic en magasin au moment de la coupe du monde et le ralentissement économique. Les ventes reculent ainsi de -7,6% à taux de change constant.
 
Accélération du canal internet
Le rythme de croissance du canal internet s’est accéléré sur la période, porté par la bonne dynamique de chiffre d’affaires de Fnac.com et la poursuite du développement des marketplaces.
Les ventes omnicanales (ie les ventes internet liées aux magasins) ont continué à augmenter et représentent au 3ème trimestre près de 36% des ventes internet du Groupe, une part en hausse de 6 points par rapport à la même période de 2013.
 
Contribution croissante des nouvelles familles de produits
Le Groupe a continué à bénéficier de la montée en puissance des nouvelles familles de produits. Elles ont ainsi représenté 11% du chiffre d’affaires du Groupe au 3ème trimestre contre 9% au 1er semestre et 6% en 2013. Leur contribution à la croissance s’est accrue sensiblement dans l’ensemble des pays du Groupe.
 
Accélération de l’expansion des nouveaux formats
La dynamique d’expansion sur les nouveaux formats de magasins se poursuit tant en France qu’à l’international. Un magasin de proximité a été ouvert au 3ème trimestre en franchise en France. Le Groupe a par ailleurs annoncé l’ouverture de 7 magasins de proximité au 4ème trimestre (3 magasins en franchise en France et 4 magasins en propre dans la Péninsule Ibérique), ce qui portera à 33 le nombre de magasins aux nouveaux formats à la fin de l’année 2014.
 
Taux de marge brut maîtrisé
La baisse de la marge brute a été plus contenue au 3ème trimestre grâce notamment au plan d’actions commerciales lancé au 2nd trimestre.
 
Poursuite de la dynamique de baisse des coûts
Le Groupe a par ailleurs poursuivi sa dynamique d’amélioration de l’efficacité opérationnelle et de réduction des coûts.
 
Dans un communiqué, le Groupe Fnac indique qu'il "reste prudent sur l’environnement de consommation au 4ème trimestre qui est incertain compte tenu des conditions macro-économiques. Dans ce contexte, le Groupe est bien positionné pour continuer à renforcer son leadership grâce à la poursuite du déploiement de nouvelles catégories de produits, au renforcement continu de la stratégie omnicanale et à l’accélération de l’expansion sur les nouveaux formats en France et à l’international".
Le Groupe Fnac entend également continuer à limiter au 4ème trimestre les effets défavorables sur ses marges. Il est par ailleurs confiant dans sa capacité à dépasser l’objectif de 80 millions d’euros d’économies de coûts sur les exercices 2013 et 2014.
 
 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations