La Fnac ouvre une vitrine numérique

La Fnac Digitale ouvrira le 14 novembre prochain à Paris et remplacera, à terme, la Fnac Micro. En avant-première, LSA dévoile les grandes lignes de ce magasin dédié à la « techno-convergence ».

Grâce à la Fnac Digitale, chacun pourra, qu'il soit néophyte ou expert des produits high tech, découvrir et tester les produits numériques installés ou émergents sur le marché. Et surtout comprendre leur « techno-convergence », c'est-à-dire les différentes façons dont ils peuvent se combiner entre eux. « Il s'agit d'une nouvelle génération de magasins, sans librairie ni disques, au sein de laquelle les produits, tous numériques, sont mis en situation afin de mettre en évidence leur valeur d'usage au-delà de leur valeur technologique », explique Christophe Cuvillier, directeur général marketing et produits. Concrètement, la Fnac Digitale permettra par exemple d'observer comment un agenda électronique communique avec un ordinateur, qui lui-même peut retoucher une photographie s'affichant sur un écran de télévision.

A nouvelle offre, nouvel aménagement. Les articles phares bénéficieront d'une double implantation. Ils seront présentés dans leur famille de référence (informatique, téléphonie, photo ) comme dans les autres Fnac. Mais, surtout, « ils seront rassemblés et mis en scène au sein de " carrousels de techno-convergence " montrant, de façon intermarques, comment les produits sont compatibles entre eux », explique Christophe Cuvillier. Ces carrousels seront organisés de manière circulaire au centre de chacun des étages.

Le choix du Quartier latin ne relève pas du hasard. « La Fnac Digitale constitue un prolongement logique de l'offre de notre Fnac Micro, située dans le Ve arrondissement sur 900 m2, commente Christophe Cuvillier. Mais faute de surface, nous avons cherché un autre emplacement à proximité. »

Ouverture en deux temps

Dans la pratique, ce projet, sur lequel la Fnac a travaillé quatre ans, se mettra en place en deux temps. Le mois prochain, le nouveau magasin, au sein duquel est rapatriée l'offre de la Fnac Micro, ouvrira sur 2 500 m2 . Puis, dans un an, elle s'adjoindra 1 200 m2 supplémentaires en sous-sol et en rez de chaussée. Durant les travaux, la Fnac Micro sera dédiée à la vente de jeux vidéo et de DVD qui rejoindront ensuite la Fnac Digitale. « Nous trouverons alors une nouvelle affectation à la Fnac Micro », explique Christophe Cuvillier.

Pour l'instant, l'enseigne n'envisage pas de dupliquer la Fnac digitale dans d'autres villes françaises. « Mais ce concept nous servira de laboratoire pour tester in vivo les meilleures façons d'implanter et de vendre les produits numériques dans nos Fnac classiques. » Les prochains magasins de Bordeaux ou de Nice s'inspireront déjà de « cette vitrine du numérique ». En revanche, l 'exportation de ce concept est d'ores et déjà envisagée. Les destinations possibles ne manquent pas !
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1787

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous