La Fnac rassure au troisième trimestre 2015

|

La Fnac publie un chiffre d'affaires de 860 millions d'euros au troisième trimestre 2015, en hausse de 0,6% à taux de change constant. Même hausse de 0,6%, surtout, affichée en France.

La Fnac publie un chiffre d'affaires de 860 millions d'euros au troisième trimestre 2015, en hausse de 0,6% à taux de change constant. Même hausse de 0,6%, surtout, affichée en France.
La Fnac publie un chiffre d'affaires de 860 millions d'euros au troisième trimestre 2015, en hausse de 0,6% à taux de change constant. Même hausse de 0,6%, surtout, affichée en France.

La rédaction vous conseille

Toute la franchise

Toute la franchise

Plus de 1800 concepts éprouvés vous attendent

créez votre entreprise

En publiant un chiffre d’affaires en très légère baisse de 0,3% au troisième trimestre 2015, la Fnac rassure. Rassurant, une baisse, aussi minime fût-elle ? Oui, si l’on considère que les variations des parités entre monnaies y sont pour beaucoup : à taux de change constant, les ventes augmentent en effet de 0,6%, à 860 millions d’euros.

Ouf de soulagement

Surtout, en France, où tout se joue – 71% des ventes de la Fnac – la situation est bien plus flatteuse : +0,6%, à 613 millions d’euros. Grand ouf de soulagement, donc. D’autant qu’il y a un an, à la même époque, pour son troisième trimestre 2014, la Fnac renouait enfin avec la croissance de son chiffre d’affaires, entrevoyant ainsi la sortie d’un trop long tunnel de crise.

Une bonne base de comparaison, douze mois plus tard, pour juger de renouveau de l’enseigne : avait-on affaire à un simple « coup de chance » ou bien cela préfigurait-il du grand retour de la Fnac au premier plan ?

Les évolutions successives de chacun des trimestres, depuis, avaient apporté un début de réponse : +0,1% au dernier trimestre 2014, +0,5 au premier trimestre 2015 mais, au deuxième, -2%...

Base de comparaison très élevée

C’est dire si ces chiffres annoncés pour la période courant de juillet à fin septembre 2015 étaient attendus. Pour la première fois, la Fnac allait être confrontée à une base de comparaison élevée : +4,7% à la même époque de 2014. Avec succès, donc.

« Cette dynamique favorable des ventes traduit le succès des opérations commerciales réalisées à l’occasion de Back-to-School et la contribution positive de l’ensemble des leviers stratégiques mis en œuvre (renforcement du modèle omnicanal, élargissement de l’offre produits et expansion sur les nouveaux formats) », indique le groupe, dans un communiqué.

Premiers pas Afrique subsaharienne

 Un mot, justement, de cet « élargissement de l’offre » évoqué : les ventes des nouvelles familles de produits de la Fnac (petit électroménager, art de la table, jeux et jouets, papeterie, téléphonie et objets connectés) ont représenté 15,7% du chiffre d’affaires durant ce dernier trimestre, contre 13,8% au premier semestre, et 10,9% sur l’ensemble de l’année 2014.

Enfin, pour continuer sur sa lancée, le groupe annonce, pour le quatrième trimestre, cinq ouvertures de magasins en France : deux en franchise sur son format « travel retail » et trois en « proximité », dont une conversion d’un magasin culturel Intermarché et un magasin en propre. Sans parler, en Espagne, de l’inauguration du premier magasin de proximité en franchise, à Pampelune, fin novembre 2015. Ni même des premiers pas que s’apprête à effectuer la Fnac en Afrique subsaharienne, avec deux points de vente à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message