La Fnac : retour de la croissance en 2014

|

La Fnac publie des résultats annuels 2014 très encourageants : 3,895 milliards d'euros de chiffre d'affaires, en baisse de seulement 0,3%, mais en croissance en comparable de 0,4%. En France, où 71% des ventes sont réalisées, ce chiffre d'affaires s'élève à 2,777 milliards d'euros, en hausse de 0,5% (+1,3% en comparable) : en soi, un petit exploit.

Alexandre Bompard, Pdg de la Fnac, peut être fier des résultats de son groupe: 3,895 milliards d'euros de chiffre d'affaires, en progression de 0,4% en comparable.
Alexandre Bompard, Pdg de la Fnac, peut être fier des résultats de son groupe: 3,895 milliards d'euros de chiffre d'affaires, en progression de 0,4% en comparable.

La Fnac n’a plus publié de chiffre d’affaires annuel en croissance depuis… 2010. Une éternité. Et si 2014 ne permet pas de mettre un terme à cette série, ce -0,3%, à 3,895 milliards d’euros, annoncé ce jeudi 26 février 2015 par le groupe apparaît, quand même, comme très encourageant.

Une bonne dynamique

D’abord parce que la dynamique, trimestre par trimestre, est bonne : après avoir vu ses ventes reculer de 2,4% au premier trimestre 2014, puis de 1,1% au deuxième, les deux trimestres suivants ont, eux, tous été conclus dans le vert, à respectivement +2,2% et +0,1%. Rien que pour cela donc : encourageant est bien le bon mot.

Mais ensuite parce que ces évolutions de chiffre d’affaires, même en recul, ont toujours été bien meilleures que celles des marchés sur lesquels œuvre la Fnac. Ce qui signifie, en clair, que la Fnac grappille des parts de marché. Et ce qui signifie aussi, en creux, que la concurrence souffre cruellement. Elle a même, pour une bonne part, déjà mis la clé sous la porte, comme en témoignent les tristes fins de Surcouf, Virgin ou Chapitre…

Un résultat opérationnel en croissance

Enfin, parce que si l’on regarde ce chiffre d’affaires à magasins comparables, alors il apparaît clairement dans le « vert » : +0,4%. C’est, en soi, un élément clé à lire dans un bilan: chacun des magasins de la Fnac a fait mieux en 2014 qu'en 2013. Un petit exploit, vraiment.

Un autre de ces éléments clés, ayant trait non plus aux performances commerciales mais aux performances financières, est à rechercher un peu plus bas, dans la ligne de compte. Avec le résultat opérationnel courant, par exemple. Or, là encore, de ce côté, les nouvelles sont bonnes : de 72 millions d’euros en 2013, ce ROC est passé, en 2014, à 77 millions d’euros. On est certes encore loin des belles années, pas si lointaines, où il dépassait les 100 millions d’euros, mais au moins les choses s’améliorent. Ce qui est toujours bon à prendre.

 

Les chiffres clés de la Fnac en 2014

 

 

 

3,895 milliards d’euros de chiffre d’affaires (-0,3%; +0,4% en comprable))

 

2,777 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France (+0,5%; +1,3% en comparable)

 

77 millions d’euros de résultat opérationnel courant

 

47,3 millions d’euros de résultat opérationnel courant en France

 

184 magasins dans le monde

 

111 magasins en France (dont 26 en franchise)

 

11% du chiffre d’affaires réalisé grâce aux nouvelles familles de produits (jeux/jouets, maison/design, papeterie, téléphonie et objets connectés) contre 6% en 2013.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message