La Fnac revendique son rôle marchand

|

Après neuf ans sans signature et deux années sans film publicitaire, l'enseigne fait un retour en force sur le terrain de la communication.

« Fnac. Certifié non conforme ». Telle sera désormais la signature du leader de la distribution de biens culturels et de loisirs en France. Cette nouvelle griffe aura le difficile privilège de succéder à l'impérissable slogan « Agitateur depuis 1954 », abandonné pourtant officiellement depuis 1995. La Fnac a choisi l'agence BDDP & Fils pour donner vie à sa nouvelle stratégie de communication. Sa mission : mettre en avant la différence de l'enseigne à la fois en tant qu'acteur culturel et en tant que commerçant. « La signature imaginée par BDDP souligne parfaitement cette dualité, estime Gilles Le Gendre, directeur de la communication. Nous sommes certifiés non conformes, à double titre, par le biais de nos engagements culturels et par notre manière très différente de pratiquer la distribution. » Longtemps complexée de faire de l'argent avec la culture, de mélanger savoir et commerce, la Fnac revendique aujourd'hui haut et fort son rôle de distributeur. La chute du premier film de 45 secondes, qui déferlera sur les écrans de cinéma de juin à décembre et, de façon marginale, à la télé (câble et satellite), affiche clairement cette position : « La culture n'est pas un produit comme les autres. Alors pourquoi le vendre comme les autres ? » Cette nouvelle communication intervient alors que la Fnac fêtera son jubilé de septembre à décembre, avec « des actions ébouriffantes dans les domaines culturel, commercial et humanitaire », promet Gilles Le Gendre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1865

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres