La Fnac se cherche un relais de croissance avec les objets connectés

|

Vous avez adoré les espaces kids et maison & design ?

La rédaction vous conseille

Vous adorerez ceux maintenant dédiés aux objets connectés : 4 m² dans quatre magasins de Paris, avant de les voir ensuite dans les 90 Fnac de France, dès la fin septembre. Et sur internet aussi, bien sûr.

L'un des quatre piliers pour rebondir

La concrétisation même de l’un des quatre piliers sur lesquels la Fnac s’appuie pour rebondir, et que LSA avait identifiés dès le mois de juin dernier. A savoir revoir son offre. Et se chercher des relais de croissance. Cela avait bien joué son rôle avec les espaces kids et maison & design, « qui ont fait mieux que compenser le déclin du marché de la musique », ainsi que l’expliquait Enrique Martinez, le directeur général de l’enseigne.

Politique "d'accessoirisations"

Avec ce nouveau marché des « objets connectés », qui regroupe des produits aussi divers que les montres intelligentes ou le déjà célèbre jawbone, évoqués la semaine dernière dans LSA, mais aussi des références en domotique (caméras de contrôle à regarder depuis son smartphone) ou de loisirs (stations météo compactes, etc.), la Fnac se lance dans une politique « d'accessoirisations » poussée, pour ne pas rater ce qui fera fureur demain.

De quoi répondre parfaitement aux souhaits évoqués en début d’année par le Pdg, Alexandre Bompard : « La Fnac, disait-il alors, doit être l'endroit où l'on découvre toutes les nouvelles générations d'objets connectés ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter