La Fnac va déployer Fnac Connect, son nouveau concept dédié aux objets connectés et à la téléphonie

|

La Fnac s'apprête à inaugurer, le 19 mars 2015 à Angoulême (16), le premier de ses magasins Fnac Connect, nouveau concept dédié aux objets connectés et à la téléphonie.

Fnac Connect, déployé à compter du mois de mars 2015, sera très largement inspiré de la boutique des Champs-Elysées, présentée en juin 2014.
Fnac Connect, déployé à compter du mois de mars 2015, sera très largement inspiré de la boutique des Champs-Elysées, présentée en juin 2014.

En juin 2014, la Fnac présentait sur les Champs-Élysées son premier flagship dédié aux objets connectés, sur 125 m². Huit mois plus tard, le flagship est prêt à faire des petits et à se déployer. Fort "d’un succès commercial et, plus encore, d’un succès d’image", Alexandre Bompard, PDG de la Fnac, a annoncé la création d’un nouveau concept, Fnac Connect.

"Fnac Connect, concept inspiré de ce magasin des Champs-Élysées et de nos boutiques d’aéroport, se déploiera, sur 80 à 100 m² de surface de vente, soit en point de vente dédié, soit en shop-in-the-shop", a précisé Alexandre Bompard, à l’occasion de la présentation des résultats annuels de son groupe, le 26 février 2015.

Fnac Connect à Angoulême le 19 mars 2015

Le premier Fnac Connect ouvrira à Angoulême le 19 mars. Comme son nom l’indique, il accueillera l’offre "connectée" de la Fnac. On entend par là, essentiellement, les objets connectés et la téléphonie. Soit deux des cinq nouvelles familles de produits sélectionnées par la Fnac pour former autant de relais de croissance susceptibles d’enrayer les déclins des marchés de la vidéo et de la musique. Des choix visiblement porteurs : jeux-jouets, maison-design, papeterie, téléphonie et objets connectés ont représenté, en 2014, 11% du chiffre d’affaires de la Fnac, contre 6% en 2013.

30 objets connectés par foyer en 2020

Difficile d’en savoir plus sur le partage de ces 11% entre ces cinq familles mais, pour autant, la Fnac revendique la place de numéro un pour la vente d’objets connectés, et entend bien renforcer encore sa position pour profiter des perspectives de croissance de ce marché. "Un cercle vertueux est en marche, estime François Klipfel, directeur général adjoint de GfK Consumer Choices France. Nous pensons que l’on trouvera en France plus de 30 objets connectés par foyer en 2020 et qu’il devrait s’en vendre d’ici là 2 milliards en France." De quoi comprendre l’engouement de la Fnac pour ce concept Connect.

10% du marché du SIM free pour la Fnac

Ajoutons à cela les autres très bonnes perspectives liées, cette fois, au marché de la téléphonie, avec le rapide développement des ventes sans abonnement, qui permettent de sortir la vente de smartphones du giron des seuls opérateurs télécoms. Et voilà l’engouement qui se transforme en enthousiasme forcené.

Selon l’Arcep, le régulateur des télécoms, la part des offres sans abonnement a en effet doublé en moins de deux ans, pour passer de 20% à 41% des ventes. Or, la Fnac s’est positionnée sur ce créneau dès le mois de janvier 2014 : "En dix mois, nous avons déjà vendu 600.000 téléphones par ce biais, annonce Alexandre Bompard. Cela représente 10% du marché du Sim free en France."

 

 
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
Franchise explorer

Franchise explorer

L’expertise au service du secteur de la franchise

Toute l'actualité

Toute l'actualité des secteurs d'activité en franchise

X

Recevez chaque semaine l'actualité des réseaux de franchise de la grande distribution et de la restauration.

Ne plus voir ce message