La Fnac va expérimenter la vente d'électroménager

|
Alexandre Bompard, Pdg de la Fnac
Alexandre Bompard, Pdg de la Fnac© DR

La Fnac va tester, dans son magasin de Rosny 2, en banlieue parisienne, la vente d’appareils électroménagers, en plus de son offre traditionnelle de disques, livres et équipements électroniques, révèle ce matin Les Echos. Selon le journal économique, seuls 90 m² vont être consacrés à cet espace, sur un magasin exploitant au total 3.150 m². Il n’empêche que, pour mesuré qu’il soit, ce test en dit long sur la situation de la Fnac, qui cherche à retouver un dynamisme un peu perdu. Mi-janvier, en effet, la Fnac a annoncé la suppression de plus de 500 postes dans le monde, dont 310 en France, dans les services administratifs, via un plan de départs volontaires. Le groupe compte par ailleurs économiser 80 millions d'euros en année pleine, grâce à un important programme de réduction des frais généraux.
Pour autant, la Fnac avait déjà ouvert ses rayons virtuels au petit électroménager, avec une offre "petit ménager" présente sur son site depuis septembre 2010. De même, au mois d'octobre déjà, Jean-Pierre Champion, l'ancien Pdg de Fnac France, avait déjà exposé cet élargissement de l'assortiment au petit électroménager (LSA n°2199). "En fait, certains de nos appareils sont vendus à la Fnac Ternes de Paris depuis juillet dernier. Désormais, ils seront aussi sur le magasin de Rosny 2 avec un déploiement plus large prévu pour cette année", précise-t-on chez Dyson. D'autres fabricants notent ainsi un retour aux sources : "la Fnac vendait déjà du petit électroménager il y a une quarantaine d'années", se souvient Jean-Paul Gross, directeur de Severin France.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message