La FNSEA attend 700 millions d’euros du pacte de responsabilité

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

LÉGISLATION - LOIS Xavier Beulin, réélu à la tête du syndicat agricole pour trois ans, estime à 700 millions d’euros les baisses de coûts liés au pacte de responsabilité. "L’effort est significatif", considère-t-il. Mais il s'inquiète de l'arrivée de Ségolène Royal à l'Ecologie et trouve que le ministre de l'Agriculture n'est pas assez vif pour prendre des arrêtés...

Le président de la FNSEA est satisfait des mesures de compétitivité.
Le président de la FNSEA est satisfait des mesures de compétitivité.

Xavier Beulin  a sans doute eu la primeur du Pacte de responsabilité pour l’agriculture avant tout le monde, lors de sa rencontre avec le Premier ministre, Manuel Valls –partagée avec Philippe Mangin, président de Coop de France. L’enveloppe de baisse de charges et d’impôts pour les entreprises agricoles serait de l’ordre de 700 millions d’euros. "J’ai dit au Premier ministre que je formais le vœu que sa politique réussisse. Dans le pacte de responsabilité figure de nombreuses mesures que nous réclamions, l’effort est significatif". Même s’il s’agit d’une petite somme comparée au 46 milliards d’allègements fiscaux et sociaux sur les entreprises, annoncés hier par Michel Sapin, ministre de l’Economie. "Ces mesures de compétivité doivent nous permettre de capter la croissance alimentaire mondiale, qui est de 2 à 3 %."

Statut de l'animal

S’il soutient globalement le gouvernement et ses mesures économiques, il semble craindre en revanche l’arrivée de Ségolène Royal au ministère de l’Ecologie. "Nous avions réussi à établir le dialogue avec Philippe Martin, j’ai demandé au Premier ministre que celui-ci soit maintenu". Il soutient les déclarations de Ségolène Royal concernant l’écotaxe qu’il faudrait faire payer aux seuls camions étrangers, "même s’il est probable que cette mesure pose quelques problèmes à Bruxelles".  Mais il espère surtout que la nouvelle ministre n’imposera pas de nouvelles contraintes environnementales ou de bien-être animal, comme vient de le faire par amendement surprise le député Jean Glavany, qui a introduit le statut de l’animal dans le Code civil…

Bien être ministériel

Et surtout, Xavier Beulin mène la charge contre le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, qui ne prendrait pas les arrêtés nécessaires au versement des aides de la politique agricole commune, s’inquiète de son nouveau rôle de porte-parole de gouvernement qui va lui prendre du temps tout en constatant la disparition du ministre délégué à l’agroalimentaire. Le ministre en fait-il trop, pas assez, et va-t-il  régler les problèmes de l’agriculture ? Il en va aussi du bien-être ministériel. Feuilleton à suivre, sans doute : Xavier Beulin a été réélu pour trois ans, le pacte de responsabilité se déroule sur trois ans et Stéphane Le Foll va probablement rester rue de Varenne encore trois ans ! A la suite de quoi ce sera le temps des présidentielles…

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA