La foncière Altarea Cogedim s’explique sur la cession de Rue du Commerce à Carrefour

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

En acquérant Rue du Commerce.com, début 2012, le groupe Altarea Cogedim s’autoproclamait «première foncière multicanal ». Et avait mis à profit sa double compétence sur les commerces physique et virtuel pour imaginer un nouveau type de centre commercial connecté, dont Qwartz (à Villeneuve-la-Garenne dans les Hauts-de-Seine) reste l’emblème. Mais l’activité de Rue du Commerce restant déficitaire dans ses profits, et stable dans son volume d’affaires (au bilan 2014) la foncière estime que la société aura davantage sa place dans le giron de Carrefour, le géant de la distribution, plus susceptible de lui faire atteindre une taille critique.

En combinant les savoir-faire des équipes d’Altarea Commerce et de Rue du Commerce, le groupe Altarea Cogedim a créé la « Digital Factory », plateforme de traitement de données décryptant le comportement des clients dans ces deux univers physiques et digitaux. A l’heure de céder sa filiale e-commerce Gilles Boissonnet, co-gérant du Groupe Altarea Cogedim et Président du Directoire Altarea Commerce estime avoir réussi ce déploiement digital. Et conserver un savoir-faire unique en matière de foncière connectée, donnant à la foncière une longueur d’avance dans le domaine du digital.
En combinant les savoir-faire des équipes d’Altarea Commerce et de Rue du Commerce, le groupe Altarea Cogedim a créé la « Digital Factory », plateforme de traitement de données décryptant le comportement des clients dans ces deux univers physiques et digitaux. A l’heure de céder sa filiale e-commerce Gilles Boissonnet, co-gérant du Groupe Altarea Cogedim et Président du Directoire Altarea Commerce estime avoir réussi ce déploiement digital. Et conserver un savoir-faire unique en matière de foncière connectée, donnant à la foncière une longueur d’avance dans le domaine du digital.© Didier Cocatrix

"Dans un contexte de concentration des acteurs du commerce et de pression concurrentielle accrue, il nous est apparu que Rue du Commerce, en tant que vendeur de produits high-tech sur le net, devait se rapprocher d’un acteur majeur de la distribution afin de répondre à la nécessité d’atteindre une taille critique ". C’est ce qu’exprime la foncière Altarea Cogedim dans son communiqué du 24 août 2015. Après avoir annoncé être entré en négociations exclusives pour la cession de 100% du capital de Rue du Commerce au Groupe Carrefour.

Pour un commerce connecté

Et de rappeler que Rue du Commerce, créé en 1999, est un site leader du e-commerce, dans le Top 10 des sites marchands généralistes en France. "Historiquement distributeur de produits high-tech, Rue du Commerce a lancé dès 2007 la première marketplace de France, la Galerie Marchande''. Son acquisition début 2012 par le Groupe Altarea Cogedim est présentée, aujourd’hui, comme "un formidable accélérateur dans la définition du concept de ‘‘Commerce connecté’’ : le développement de la connaissance client, au moyen de la Digital Factory, a ainsi permis de comprendre, analyser et interagir avec l’ensemble des clients offline et online des centres commerciaux".

Un volume d’activité stable à 428 millions d’euros

Cependant dans les commentaires de son bilan pour l’année 2014, lors d’une conférence début mars 2015, la foncière faisait état d’une activité déficitaire. Précisant que "dans un contexte de pression concurrentielle très forte sur les produits high-tech, Rue du Commerce parvenait à préserver son volume d’activité et ses parts de marché". Si cette politique avait entrainé une baisse des marges de distribution en 2014, en contrepartie "la marketplace a très fortement performé, atteignant l’équilibre financier au cours de l’année". Rue du Commerce avait ainsi enregistré un volume d’activité de 428 millions d’euros en 2014 (stable comparé au chiffres 2013).

Finalisation de l’opération attendue début 2016

Très concrètement, "les fonctionnalités de la Digital Factory ont d’ores et déjà été déployées dans le Qwartz, premier centre commercial connecté de France (adossé à un hypermarché Carrefour). Les résultats obtenus confirment qu’avec ce nouvel actif du Groupe, Altarea-Cogedim fait évoluer en profondeur sa connaissance client et ses pratiques d’asset management des centres commerciaux.". Gilles Boissonnet, Co-gérant du Groupe Altarea Cogedim et Président du Directoire Altarea Commerce déclare : "Plus de trois ans après notre investissement dans Rue du Commerce, le groupe Altarea Cogedim a réussi son déploiement digital. Aujourd’hui, à travers la Digital Factory, Altarea Cogedim possède et conserve un savoir-faire unique en matière de foncière connectée, qui lui donne une longueur d’avance dans le domaine du digital." La finalisation de cette opération, attendue début 2016, est conditionnée à la signature d’accords finaux après consultation des instances représentatives du personnel de Rue du Commerce et à l’autorisation des autorités de la concurrence.

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA