La France championne des projets d'immobilier commercial en Europe

|

Dans une Europe où les pays en voie d'équipement nourrissent pourtant de nombreux et vastes projets, la France en recense à elle seule 400 dans les années à venir selon une étude de Procos.

L'Europe de l'immobilier commercial continue de se construire à pas de géant, et deux études en font état. Pas moins de 1 151 projets dans 14 pays sont répertoriés en 2005, par celle de Procos - Fédération pour l'urbanisme et le développement du commerce spécialisé -, associé aux clubs d'enseignes Eurelia (au niveau européen) et Retail & Trade (Espagne et Portugal). Dans ce périmètre - qui exclut le Royaume-Uni -, le nombre de projets croît de 9 % par rapport à 2004.

Avec 400 projets portant sur 1,8 million de mètres carrés, la France, championne, cumule 35 % des volumes projetés. Ces derniers augmentent de 39 % en un an, et de 79 % depuis 2002 ! « C'est de la folie, clame Michel Pazoumian, délégué général de Procos. De plus, les commissions départementales d'équipement commercial disent oui à tout ! »

Une seconde étude à l'initiative de Cushman & Wakefield Healey & Baker (C&W/H&B) comptabilise les projets sur 29 pays - Russie et Royaume-Uni inclus - mais, contrairement à celle de Procos qui ne met pas de limite de date sur l'avenir des projets, ne retient que ceux réalisables à fin 2006. La France arrive au 8e rang de ce classement des projets à court terme avec près de 320 000 m2, après le Royaume-Uni (5e rang) à plus de 600 000 m2. La première place revenant à la Russie qui, avec 1,8 million de m2 en projet, double quasiment ses surfaces de centres commerciaux ! Reste qu'avec 213,4 m2 pour 1 000 habitants, la France est moins équipée que la Norvège (788 m2) ou le Royaume-Uni (230 m2).

Pour en revenir à la vision à long terme de Procos et de ses associés, derrière la France suit l'Espagne avec 170 projets. Ceux-ci prenant du retard, les volumes en recul de 25 % marquent un coup d'arrêt. Et l'Italie, troisième, avance 161 projets (en hausse 23 %). La Pologne, quatrième, voit le nombre de ses projets chuter en dessous de 100. On notera des évolutions extrêmes en Belgique (+ 65 %), en voie de « libéralisation commerciale », et en Hongrie (+ 48 %) ou en Roumanie (+ 50 %), en phase de densification. Mais ces pays représentent moins de 4 % des projets européens.

Spécialités hexagonales

En matière de typologie dans l'ensemble des projets européens de Procos et associés, les centres commerciaux avec hyper restent les plus fréquents (386 projets), mais ne progressent que de 2 %. L'Italie et l'Espagne portent ensemble 141 projets. La France en annonce 66. En revanche, les galeries marchandes sans hyper explosent, passant de 88 à 108 projets en un an. La France (29 projets) et l'Espagne (24) sont les principales pourvoyeuses.

Deux autres spécificités bien françaises apparaissent encore. D'abord, les extensions-rénovations (lire dossier p. 52). Sur 242 opérations prévues (+ 32 %), la France en recèle 137. De même, elle porte à elle seule 130 des 201 projets de parcs d'activité commerciale répertoriés. Ces retails parks qui sont loin de faire l'unanimité...

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1928

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous