La France enregistre 17% de web-acheteurs supplémentaires en 2015 [Infographie]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Si l’e-commerce recrute encore des acheteurs, comme le montre l’étude de PwC de novembre 2015, c’est que le marché n’est pas encore mature en France. La montée des achats en ligne ne vide pas pour autant les magasins. 

Le marché français du e-commerce n'est pas encore mur, il enregistre encore 17% de nouveaux web-acheteurs en 2015.
Le marché français du e-commerce n'est pas encore mur, il enregistre encore 17% de nouveaux web-acheteurs en 2015. © Subbotina Anna / Fotolia

L’étude de novembre 2015 du cabinet d’audit PwC est formelle : la France a recruté 17% de nouveaux web-acheteurs cette année. Le chiffre est près de la moyenne internationale qui s’établie à 20%. Pour Anne-Lise Glauser, associée stratégie du cabineT, "la France a recruté beaucoup de nouveaux web-acheteurs en 2015, ce qui prouve que le marché du e-commerce français n’est pas encore complètement nature". A côté, le Royaume-Uni est un marché bien plus mature avec seulement 8% de nouveaux web-acheteurs en 2015, tandis que la Turquie et l’Italie explosent avec respectivement 45 et 24% de nouveaux acheteurs. L’ordinateur reste la device la plus utilisée et concentre 95% des achats. Le smartphone prend de plus en plus de place et progresse, tout comme la tablette. C’est la sécurité qui freine le plus les acheteurs en matière de m-commerce : "25% des consommateurs français seraient prêts à utiliser leurs mobiles comme principal outil pour faire leurs achats si on les rassurait quant à la sécurité de leurs données" explique l’étude.

En magasin, les Français cherchent des conseils et des services digitaux

Si les achats sur le web progressent, les magasins physiques n’en pâtissent pas pour autant. 36% des Français visitent un magasin toutes les semaines, en progression d’1 point par rapport à 2014. Les Français veulent trouver plus de services et de conseils en magasins. 34% s’attendent à trouver en magasin des vendeurs ayant une connaissance approfondie des produits, et 29% veulent pouvoir vérifier rapidement les stocks en magasin ou en ligne. "Les distributeurs doivent être capables de leur proposer une expérience en magasin vraiment différenciante qui allie contact humain et service digitaux" assure Marie Mercier, directrice de l’activité Consulting Digital Services de PwC. 

L'infographie de PwC

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA