Marchés

La France punie pour le mauvais traitements des poules pondeuses

|

La Commission européenne va lancer ces prochains jours des procédures d'infractions contre la France et plusieurs autres pays de l'UE, coupables de mauvais traitements envers leurs poules pondeuses. "Nous n'aurons aucune tolérance pour ceux qui ne respectent pas la loi", a expliqué le commissaire en charge de la Santé John Dalli. La France et treize autres pays européens avaient été avertis en novembre 2011 des risques qu'ils courraient en ne se mettant pas aux normes de la loi, adoptée en 1999, interdisant les cages de batterie conventionnelles pour les poules pondeuses. Les Etats ont eu treize ans pour se mettre en règle, le délai expirant le 1er janvier 2012. Les volatiles doivent désormais être élevés soit dans des cages aménagées où ils disposent d'au moins 750 cm², d'un nid ou d'un perchoir, soit au sol ou en liberté. Quelque 51 millions de poules pondeuses ne bénéficient pas de cet environnement dans l'UE. La Commission a obtenu la liste des fermes qui ne sont pas aux normes : leurs œufs ne pourront plus être commercialisés à l'exportation, ni vendus au détail. Ils pourront seulement être utilisés par l'industrie de la transformation. La Commission européenne entend désormais s'attaquer aux mauvaises conditions pour l'élevage des truies dans l'UE.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter