La France taxera les GAFA dès le 1er janvier 2019

|

Les Google, Amazon, Facebook, Apple et consorts, pour l'instant épargnés au niveau européen, vont faire l'objet d'une taxe sur-mesure conçue par le gouvernement français.

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances.
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances.© Gouvernement.fr

Le gouvernement français a décidé de ne pas attendre l'adoption au niveau européen d'une taxe sur les géants du numérique. Le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire annoncent ce lundi 17 décembre que la France commencera dès le 1er janvier prochain à prélever une taxe sur les GAFA.

"La taxe s'appliquera en tout état de cause au 1er janvier 2019 et elle portera donc sur l'ensemble de l'année 2019 pour un montant que nous évaluons à 500 millions d'euros", a déclaré Bruno Le Maire lors d'une conférence de presse. Contrairement à ce que prévoit le projet européen actuellement débattu, la taxe ne se limitera pas au chiffre d'affaires mais s'étendra "aux revenus publicitaires, aux plateformes et à la revente de données personnelles". Actuellement, les géants du numérique paient en moyenne 9 % d'impôt en Europe, contre 23% pour les entreprises traditionnelles, a souligné Bruno Le Maire.

Le projet de taxe européenne n'est cependant pas abandonné et la France espère toujours la faire voter à l'unanimité par les 27 d'ici mars. L'Espagne et le Royaume-Uni ont également annoncé qu'elles n'attendraient pas un accord européen pour mettre en place une taxe similaire.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message