La France veut sauver le thon rouge

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La France s'est prononcée en faveur d'une interdiction du commerce international du thon rouge, menacé par la surpêche, sous condition d'un sursis de 18 mois permettant de garantir un soutien européen aux pêcheurs. Ce délai doit permettre la publication de nouvelles études scientifiques fondant la décision et négocier à Bruxelles des dérogations pour la pêche et des subventions pour la vingtaine de thoniers industriels de Méditerranée. Le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo a évoqué une "décision lourde" mais "nécessaire, puisque la majorité des scientifiques pensent que la ressource est en danger". L'annonce a aussitôt déclenché la colère des pêcheurs malgré les compensations promises. A ce jour, 80% des prises mondiales sont achetées par le Japon, qui a entamé une campagne internationale de lobbying pour contrer une telle mesure.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA