La fusion Socopa-Bigard retardée

|

Après avoir annoncé l'achat de Socopa au cours de l'été 2008, le groupe Bigard espérait finaliser l'opération début 2009. Mais le dossier, toujours entre les mains de la DGCCRF, ne devrait pas aboutir avant la fin du mois.

Il s'agit d'une restructuration majeure sur le marché de la viande bovine. En intégrant Socopa, Bigard réalisera plus de 40 % de l'abattage de boeuf en France, pour un chiffre d'affaires de près de 4,5 Mrds E. Dirigé par Jean-Paul Bigard, le groupe poursuit la consolidation du secteur en France et conforte sa place de leader de la filière, loin devant Terrena (3,3 Mrds E en 2007, dont 790 M E dans la viande). Dans ce contexte, « il est important de mesurer les impacts de cette opération. Il est normal que l'examen du dossier par la DGCCRF prenne plus de temps que prévu », fait remarquer Pierre Halliez, secrétaire du Syndicat national de l'industrie des viandes (Sniv). Des ajustements pourraient intervenir à la marge, contraignant Bigard à céder un ou plusieurs sites de production. Une chose est sûre, avec cette opération en voie de finalisation, le groupe se place dans le peloton de tête européen de la filière bovine dominée par le néerlandais Vivion Foods (7,4 Mrds E de CA) et le danois Danish Crown (6 Mrds E).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2074

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations