La géolocalisation, à manipuler avec précaution

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

À la source d’une profusion de données consommateurs, la géolocalisation est aussi perçue comme une intrusion dans la vie privée des utilisateurs, de smartphones en particulier.

Incontournables smartphones : ces appareils rendent une telle quantité de services qu’il devient problématique, pour ne pas dire impensable de passer une journée sans eux. Impensable également pour les services marketing de se passer de ces mines de données : GPS, applications exigeant l’accès à la localisation, historiques de navigation web… autant de datas qui en disent tellement plus sur les habitudes de consommation des mobinautes-utilisateurs que les cookies de leurs ordinateurs, ces codes permettant à un site web de reconnaître l’utilisateur à chacune de ses visites. Au point que de 1,2 milliard d’euros en 2013, les revenus issus de la publicité et du marketing géolocalisés sur mobile devraient, selon les estimations du cabinet Berg Insight, passer à 10,7 milliards d’ici à 2018.

 

La protection des donnéesen embuscade

Ces résultats mirobolants de la publicité par géolocalisation ne pouvaient pas ne pas s’accompagner d’un « mais ». Ce bémol porte le nom de « protection des données ». Un droit de l’utilisateur à disposer de ses informations de consommateur que défendent bec et ongles la Cnil et, avec elle, les associations de consommateurs, et qui contraint les sociétés spécialisées dans les solutions informatiques à jongler avec les blocages successifs. Ceux de fabricants comme Apple qui a inséré, l’été dernier, une adresse dynamique dans son IOS 8 bloquant les bornes wi-fi et empêchant la récolte de précieuses statistiques – et qui devrait être rapidement suivi par ses concurrents. Ceux de The Bluetooth Special Interest Group (SIG) également, qui entend faire passer la technologie Bluetooth en mode 4.2, en améliorant sa vitesse mais ­aussi en limitant l’accès aux données utilisateurs. Un vrai problème pour les très prometteuses technologies beacon qui sont en phase de tests magasins dans nombre d’enseignes et en mesure de fournir un grand nombre de données consommateurs plus précises que les bornes wi-fi ou la RFID. Mais cela n’empêche pas les gérants de sociétés de solutions IP de rester philoso­phes, comme Julien Jacquel, directeur général de la société Waycom. « S’il n’y avait pas de barrière, ce serait la porte ouverte à n’importe quoi. » Aussi s’adapte-t-il. « Nous travaillons avec ce que les constructeurs nous permettent et réadaptons nos technologies en fonction. C’est l’approche la plus judicieuse pour les retailers. » Créer des applications attractives et qui offrent des promotions à leur clients pour accéder de manière positive aux données des mobinautes, en est une autre…

Le principe

Une technologie née de l’utilisation de systèmes GPS sur nos smartphones permettant, pour les enseignes, de récolter, par l’utilisation de bornes wi-fi, de RFID et bientôt de beacons (en Bluetooth), des informations sur les comportements des consommateurs (déplacements en zones marchandes, passages devant et dans les enseignes).

 

 

Promodéclic, des promotions guidées

Courant janvier, Promodéclic (branche digitale de la société de prospectus papier Adrexo) proposera une application visant à exploiter la géolocalisation pour situer les promotions de ses enseignes partenaires les plus proches du consommateur : « Nous ne l’exposerons qu’à un contenu pertinent, par produits favoris, avec des rayons de 10, 50 ou 80 kilomètres, selon la quantité de magasins à proximité », assure Didier Rossignol, directeur digital Promodéclic.

 

 

 

 

La géolocalisation est une opportunité majeure pour le commerce, surtout en near store & instore, car les potentiels de trafic, de gains de temps, de CA et de satisfaction clients sont considérables.

Éric Borreil, directeur général d’Altavia France

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Carnet des décideurs

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2348

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA