La grande distribution s'inquiète d'une nouvelle hausse des taxes sur les surfaces commerciales

L’Assemblée Nationale doit examiner lundi plusieurs amendements visant à augmenter de 50% (200 millions d’euros) le produit de la Taxe sur les Surfaces Commerciales (TASCOM). La FCD (fédération représentant notamment les enseignes Carrefour, Auchan, Casinon..) réclame d'être reçue en urgence par le Premier ministre. Des milliers d'emplois seraient menacés.

Jacques Creyssel, délégué général de la FCD.
Jacques Creyssel, délégué général de la FCD. © © DUARTE FILET Laetitia

"Ce projet constitue une véritable provocation à l’encontre du grand commerce et de ses salariés. Nous n’acceptons pas d’être à nouveau ponctionnés, alors que le commerce est déjà le secteur économique le plus imposé en France, avec plus de 80 taxes.", expltime la FCD dans un communiqué.

Toujours selon la Fédération du commerce et de la distribution:

1.      La création de ce nouvel impôt va se traduire par la suppression de 8.000 emplois au moins. Quelle est la justification d’une telle mesure, au moment où plus de 28.000 chômeurs supplémentaires ont été dénombrés au cours du mois d’Octobre ?

2.      Ce nouvel impôt serait totalement contradictoire avec l’engagement récent du Président de la République de ne pas augmenter en 2015 le moindre impôt pour qui que ce soit. Quand cessera-t-on d’augmenter les impôts sur les entreprises en France ?

3.      Ce nouvel impôt, qui ne taxerait que les magasins physiques, accroitrait encore les distorsions de concurrence intolérables avec les Amazon et autres Google qui ne paient déjà aucun impôt en France. Quand le Gouvernement agira-t-il enfin pour faire payer des taxes par ceux qui n’en paient pas, au lieu d’augmenter celles payées par les magasins qui en paient déjà trop ?

4.      La raison invoquée, faire « rendre le CICE » est scandaleuse. Le secteur de la grande distribution, avec ses 750.000 salariés, est le premier employeur de salariés peu qualifiés, et notamment de jeunes. Le CICE a permis en 2013 de créer 14.000 emplois supplémentaires par rapport à la tendance antérieure, malgré un contexte jamais vu de recul de la consommation. Les Parlementaires auteurs des amendements veulent-ils que le commerce arrête d’embaucher des jeunes ? Qui les embauchera quand nous ne pourrons plus le faire ?

5.      Enfin, cette mesure viendrait s’ajouter à une multitude de décisions ou d’annonces récentes qui  s’attaquent directement à l’activité et l’emploi dans la grande distribution : la diminution des allègements de charges du fait de l’intégration des temps de pause (180 M€), la suppression des sacs plastiques (200 M€), le projet de création d’une taxe pour remplacer celle sur les billets d’avion (210 M€), l’absence de vraie réforme du travail dominical et la menace pesant sur l’ouverture des magasins en soirée (10.000 emplois menacés). Quand les responsables politiques français arrêteront-ils de dénigrer un secteur majeur pour l’emploi, qui fait la fierté de la France dans tous les grands pays étrangers ?

"Les enseignes du grand Commerce ne peuvent plus supporter des décisions qui cassent l’emploi et l’activité dans leur secteur. Elles demandent solennellement au Premier Ministre, de s’opposer à un tel projet destructeur, et de les recevoir en urgence pour travailler à des mesures positives pour leurs salariés.", ajoute la FCD dans ce même communiqué.

1 commentaire

roltro

01/12/2014 16h46 - roltro

la vérité n'est pas celle que vous dites: la grande distribution embauche certes des jeunes mais s'est au détriment des seniors qui sont poussés vers la sortie à partir de 50 ans . au final la grande distribution n'embauche pas plus que d'autres secteurs d'activité car elle est soumise au faible pouvoir d'achat des consommateurs au chômage de masse perpétré par eux mêmes. n'oublions pas qu'un nouveau point de vente prend son chiffre d'affaire sur un autre .

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA