La grève du lait serait une « aberration » selon Jean-Michel Lemétayer

|

Le président de la FNSEA, principal syndicat agricole français, n’en démord pas : la grève du lait que souhaitent lancer des producteurs mécontents de la chute des prix est une « aberration », soutient-il. Dans la foulée, il rend hommage à la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL)… la branche de la FNSEA spécialisée dans le lait : « Je n'ose imaginer ce qu'aurait été le prix du lait sans le courage de la FNPL. » Le 3 juin dernier, en effet, la FNPL a signé un accord prévoyant un prix dans une fourchette de 262 à 280 euros la tonne de lait. Un accord jugé insuffisant par beaucoup de producteurs, réunis au sein de l'association des producteurs de lait indépendants (APLI) pour un projet de grève de lait.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message