La grève silencieuse des salariés d'Apple

|

En ce jour de sortie de l'iPhone 5 en France - Apple espère en écouler 10 millions dans le monde-, le fonctionnement des magasins n'a pas été perturbé par les mouvements de grève annoncés. Chez Apple, on proteste en douceur.

Une ambiance surréaliste régnait ce matin à l'Apple Store parisien situé place de l'Opéra. A la manière coréenne, quelques salariés arboraient le bracelet vert frappé de l'inscription "believe" ("croire") pour témoigner avec ironie de leurs doutes sur une amélioration de leurs conditions de travail.

Mais motus bouche cousue. Aux journalistes qui leur posaient des questions, la seule réponse était : "nous sommes là pour répondre aux clients sur les produits". Point de commentaire sur l'absence de 13è mois, de prime d'intéressement, de fontaine à eau dans les magasins (!), d'augmentation de salaire ou encore de tickets restaurant !

Les 375 magasins dans le monde perdent de l'argent

Autant de revendications qui font l'objet de négociations serrées avec la direction. "Nous avons obtenu des tickets restaurant d'un montant de 8,50 euros, explique Thomas Bordage, délégué syndical SUD (27% de représentativité aux élections d'il y a deux quand Apple France comptait 400 salariés). Mais ce n'est pas encore signé. Et Apple fait tout pour ne pas donner d'argent aux salariés. La société a fait un montage fiscal tel pour qu'il n'y ait pas d'intéressement en France". La direction argue en effet du fait que Apple Retail, la branche qui rassemble les 375 magasins dans le monde, dont 13 en France, perd de l'argent : environ 10 millions d'euros de source syndicale pour un chiffre d'affaires total de 400 millions d'euros en France.

1 million d'euros de C.A. par jour à Opéra

Les syndicats ne se privent pas de rappeler l'exorbitant chiffre d'affaires d'un flagship comme celui d'Opéra qui crache un million d'euros de chiffre d'affaires par jour... et qui n'offre pas de fontaine à eau à ses salariés! Le C.I.D.R.E (Club Interstore désigné pour représenter les employés), syndicat qui regroupe 72% des salariés d'Apple, se veut plus souple et espère que les négociations avec la direction aboutiront sur quelque chose de positif. Prochaine réunion prévue le 26 septembre.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter