La gronde des agriculteurs a privé Cochonou et Carrefour de caravane du Tour de France

|

Les véhicules Cochonou et Carrefour n’ont pas participé à la caravane du Tour de France ce week-end du 11-12 juillet 2015 en Bretagne, en raison de plusieurs actions menées par les agriculteurs de la région.

Des manifestations d'éleveurs et d'agriculteurs ont entraîné le retrait des véhicules de Cochonou et Carrefour lors du passage du tour de France en Bretagne.
Des manifestations d'éleveurs et d'agriculteurs ont entraîné le retrait des véhicules de Cochonou et Carrefour lors du passage du tour de France en Bretagne.© Cochonou

La crise du prix du porc et les relations tendues entre grande distribution et monde agricole ont eu des répercussions sur le Tour de France 2015. Suite au mécontentement d’agriculteurs bretons lors du passage dans la région, les véhicules Cochonou et Carrefour n’ont pas participé à la traditionnelle caravane du Tour.

Lors de l'étape Abbeville - Le Havre, les 2 CV à carreaux rouges et blancs de la marque Cochonou avaient été dégradés par des éleveurs mécontents. La marque de charcuterie du groupe Aoste a alors décidé de laisser ses véhicules au garage et de faire l’impasse sur les étapes de Livarot – Fougères (le 10 juillet) et Rennes-Mûr de Bretagne (le 11 juillet).

Selon la FRSEA Bretagne (Fédération régionale des syndicats exploitants agricoles), qui accuse le groupe "d'abuser les consommateurs" sur l'origine de la viande de ses produits, "la présence de Cochonou sur le Tour de France est ressentie comme une énième provocation envers les producteurs agricoles". Dans un communiqué, le groupe Aoste a indiqué le retrait de ses véhicules "dans un esprit d'apaisement", tout en regrettant "de pas pouvoir retrouver, comme chaque année, les nombreuses familles qui attendent avec impatience la Caravane Cochonou, la préférée des Français".

La caravane Carrefour également restée sur le bord de la route

Le distributeur Carrefour, également présent dans la caravane du Tour, a vu ses véhicules bloqués dans la matinée du 11 juillet. Les camions étaient stationnés pour la nuit à Lohéac, une localité bretonne située à une trentaine de kilomètres de Rennes et du départ de la 8e étape. Des agriculteurs se sont positionnés avec des tracteurs de façon à rendre le départ des véhicules impossibles, et disposé des pancartes "Partagez vos marges, sauvez l'élevage".

Reportage de BFMTV sur la caravane du Tour :

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations