Marchés

La « guerre des poupées » s’étend à l’Europe

|

Le fabricant américain des poupées Bratz veut porter plainte pour espionnage contre Mattel.

Entre les poupées Bratz et Barbie, la haine est profonde. Le fabricant américain MGA Entertainment, qui fabrique la première, veut étendre à l'Europe la "guerre des poupées" qui l'oppose à Mattel, fabricant de la célèbre Barbie, selon son patron Isaac Larian qui annonce dans la presse allemande son intention de porter plainte. MGA veut se tourner notamment vers les autorités allemandes. "Nous attendons des autorités allemandes de la concurrence une amende élevée, vraiment très élevée", a déclaré le dirigeant. "Mattel a espionné MGA et plus de 40 autres sociétés, ils ont volé des idées aussi en Europe", indique t-il pour expliquer son intention de porter devant les tribunaux européens une dispute qui dure depuis des années aux Etats-Unis.

Au départ, Mattel a accusé MGA d'avoir pris sa Barbie comme modèle pour sa Bratz. Mais un tribunal californien a estimé en août, après trois mois d'auditions, que MGA n'avait violé aucun secret industriel. Et c'est maintenant MGA qui se retourne contre Mattel et l'accuse d'espionnage. Cela a eu lieu "par exemple à la Foire du jouet de Nuremberg", raconte Isaac Larian, "ils allaient dans les espaces d'exposition fermés au public entre autres de MGA et Zapf, pour voler aux concurrents des informations sur les nouveaux produits". "Nous aurons besoin de beaucoup de temps pour remédier aux dommages que nous a causé Mattel", se plaint encore Isaac Larian. MGA est l'actionnaire principal du groupe allemand Zapf Creation, créateur et fabricant du poupon qui pleure Baby Born.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter