La guerre des prix fait fondre les profits des retailers anglais

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Pertes abyssales de Tesco, licenciements chez Sainsbury’s... la guerre des prix et la poussée du hard discount plonge les grands retailers britanniques dans le doute. Et fait fondre leurs bénéfices.

Les profits des distributeurs anglais s'effondrent depuis quelques mois.
Les profits des distributeurs anglais s'effondrent depuis quelques mois.

Au Royaume Uni, la guerre des prix fait rage. Et des dégâts. La poussée des hard discounters Aldi et Lidl chez nos voisins coûte cher aux distributeurs traditionnels que sont Tesco ou Sainsbury’s. La semaine dernière, le premier a dévoilé des pertes exceptionnelles de près de 9 milliards d’euros, et un résultat net plus que divisé par deux sur l'exercice 2014.

Le second a lui annoncé 800 suppressions d’emploi, pour participer au plan d’économie de 500 millions de livres prévu sur trois ans. Sainsbury’s a précisé que cette décision "est destinée à financer de futurs investissements dans les domaines qui sont vraiment importants pour la clientèle, à savoir le service, le prix et la qualité". L’enseigne, dont le résultat opérationnel accusait un recul de 12% à mi exercice, avait déjà supprimé 500 postes dans plusieurs centres de SAV en janvier.

Des profits divisés par 4 en 4 ans

Et le mouvement ne semble pas prêt de s’inverser, la quasi-totalité des enseignes menant une politique de rigueur, avec une recherche effrénée de réduction des coûts. Selon un article du Daily Mail, qui cite des analystes de la City, les profits cumulés de Tesco, Morrisons et Sainsbury's se réduisent d’année en année.

(Source Daily Mail)

 

Ils devraient atteindre moins d’un milliard de livres en 2016, soit quatre fois moins qu’en 2012. Il faudrait attendre 2017 avant d’assister à une nouvelle progression, le temps que les plans de restructuration et de recentrage donnent leurs premiers effets. Et les mauvaises nouvelles en termes d’image s’accumulent, puisque les distributeurs anglais sont au centre d’une vaste controverse sur les prix.

L’association de défense des consommateurs Which? a déposé plainte auprès de l’autorité de la concurrence en raison de pratiques promotionnelles douteuses, qui ont rendu la politique de prix assez opaque.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA