Marchés

La guerre des tablettes ne fait que commencer

|

Selon une note du cabinet Xerfi, les fabricants affutent leurs armes pour aller "chercher" Apple solidement accroché au leadership mondial des tablettes. Mais malgré la puissance des Samsung, Google, Amazon et autres Microsoft, la bataille est loin d'être gagnée d'avance.

L’atonie du marché PC, ses faibles marges et la substitution partielle des tablettes aux ordinateurs ont incité les leaders du segment PC à accélérer leurs efforts dans les tablettes, sans grande réussite jusqu’ici. C’est l’analyse que fait le cabinet Xerfi dans une étude publiée ce mercredi 11 juillet. Premier arrivé, Apple y règne toujours en maître avec une part de marché proche de 70%. Pour l’heure, seule l’alliance Samsung/Google est parvenue à atteindre des volumes satisfaisants. Mais la bataille ne fait que commencer :

- le géant de la distribution Amazon prépare une nouvelle version de sa liseuse Kindle, aux fonctionnalités de plus en plus avancées et qui a adopté le système d’exploitation Android de Google ;

- toujours souverain sur le marché du PC mais en difficulté dans la téléphonie mobile et quasiment absent des tablettes Microsoft a quant à lui présenté son propre modèle de tablette. Ballon d’essai du géant américain, la Surface, équipée d’une version spéciale du système d’exploitation Windows 8, vise aussi à convaincre les autres fabricants de tablettes qu’il existe une alternative au système Android de Google ;

- très lié à Samsung pour les smartphones comme les tablettes, Google se prépare à lancer une tablette vendue sous sa propre marque, la Nexus 7. D’un format réduit, cette dernière entrera en concurrence directe avec la Kindle Fire d’Amazon ;

- Côté fournisseurs, Intel se prépare à l’offensive pour contrer le quasi-monopole du britannique ARM sur les puces pour tablettes. L’Américain, à l’image de Microsoft pour les systèmes d’exploitation, a accumulé beaucoup de retard sur le segment des tablettes. Qu’il s’agisse du matériel, des systèmes d’exploitation ou des composants, la guerre des tablettes ne fait ainsi que commencer.

Signe que la concurrence va s’intensifier d’ici la fin de l’année, les rumeurs d’un nouvel iPad d’Apple pour contrer la concurrence refont surface, alors même que la firme de Cupertino n’a pas présenté de nouveau produit majeur depuis plus de deux ans. Toutefois, la bonne volonté ne suffira pas pour que la concurrence devienne une réalité dans le secteur.

Numéro un mondial du PC, HP s’y est cassé les dents l’an dernier avec sa tablette TouchPad. Même son de cloche chez le Canadien RIM et sa tablette Playbook. En difficulté dans la téléphonie mobile avec sa marque BlackBerry, le groupe a lui aussi raté son entrée sur le marché des tablettes. A l’image de l’iPhone dans la téléphonie mobile, l’iPad a considérablement marqué les usages et devrait conserver une part considérable du marché à court terme. Le seul argument prix n’a pas suffi aux concurrents pour gagner des parts de marché, signe que la bataille se gagnera une fois de plus sur le terrain de la marque et de l’innovation technologique.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message