La Halle : le plan de sauvegarde de l’emploi validé par les syndicats

|

Exception faite de la CFDT, les syndicats de l'enseigne La Halle viennent d'accepter les mesures proposées par Vivarte dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi concernant la suppression de près de 1500 postes.

190 magasins La Halle vont fermer en France. A la clé, près de 1500 suppressions de postes, sur 4200 salariés.
190 magasins La Halle vont fermer en France. A la clé, près de 1500 suppressions de postes, sur 4200 salariés.

Le groupe Vivarte, qui a annoncé la fermeture de 190 magasins La Halle au mois de mars 2015, vient de trouver un accord avec la quasi-totalité des syndicats de l’enseigne sur les modalités des 1476 suppressions de postes liées à ces fermetures. Cela représente plus d’un tiers des quelque 4200 salariés de La Halle en France.

Indemnité supra-légale

Exception faite de la CFDT, les syndicats de l’enseigne (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC) ont en effet validé le projet d'accord du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). Lequel prévoit le versement d'une indemnité de licenciement supplémentaire, dite supra-légale, équivalent à un demi-mois de salaire ou 1000 euros par année d'ancienneté. Avec, entre ces deux formules, l’application de celle des deux qui sera la plus favorable au salarié concerné.

Mesures d'accompagnement

De plus, concernant les mesures d’accompagnement, une enveloppe globale de 5,2 millions d’euros sera déloquée, dédiée à la formation. Soit, de 6000 à 9000 euros, environ, par personne. Las, pour la CFDT, les moyens alloués sont « ridicules » et les mesures d'accompagnement qualifiées « d’au ras des pâquerettes ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations