La hausse des impôts sur les ménages s’établit à + 10,3 % à fin septembre

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Si les Français ont l’impression que leurs impôts continuent d’augmenter alors que les pouvoirs publics affirment que ce n’est plus le cas, ils ont de bonnes raisons. A fin septembre, la recette de l’impôt sur le revenu a augmenté de 10,3 % par rapport à 2013. Et les recettes de TVA sont aussi en hausse, en raison du changement de taux depuis le début de l'année.

Le secrétaire d'Etat au Budget défend le projet de loi de finances cette semaine, tandis que les hausses d'impôts se poursuivent.
Le secrétaire d'Etat au Budget défend le projet de loi de finances cette semaine, tandis que les hausses d'impôts se poursuivent.© Christian Eckert (22 mai 2014) CC-BY-SA-3.0-fr - Wikimedia

A fin septembre 2014, les ménages ont payé 56,63 milliards d’euros d’impôts depuis le début de l’année, contre 51,32 pour la même période en 2013, soit 5,5 milliards d’euros de plus en masse d’impôts et 10,3 % de hausse. L’ensemble des mesures fiscales prises en 2013 pour la loi de finances sont de plein effet, voire elles pourraient produire un léger surplus de recettes par rapport aux prévisions gouvernementales. La barre pour l’ensemble de l’année a été fixée à 71,16 milliards d’euros.

TVA dynamique...

La hausse de la TVA, qui touche aussi les ménages depuis le début de l’année, est également « dynamique », pour reprendre un terme qu’affectionne le secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert. Sa recette à fin septembre s’établit à 102,36 milliards d’euros, en hausse de 2,2%, contre 100, 12 milliards d’euros l’année précédente. C’est donc au global 7 milliards d’euros d’impôts et taxes que les Français ont payé en plus depuis janvier.

Les Français roulent moins...

Il faut tout de même retrancher de cette dynamique haussière la baisse de recettes de la taxe sur les produits énergétiques (essence…) qui rapporte seulement 9,67 milliards d’euros, soit 300 millions d’euros de moins que prévu. La taxe est assise sur le cours du pétrole, et celui-ci est à la baisse, et il est probable que les Français roulent moins pour pouvoir… payer leurs impôts.  A noter que la recette de l’impôt sur les sociétés est en chute libre, à – 32,8 %,  à la fois en raison des effets du CICE et de la crise que traversent les sociétés, faute de demande intérieure.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA