La hausse des loyers et des charges devient problématique

|

Les enseignes de centre-ville et de l’habillement veulent trouver les moyens de faire face à la forte évolution des loyers et des charges alors que les chiffres d’affaires fléchissent.

Avec la crise qui s’installe qui réduit les chiffre d’affaires et la fréquentation des magasins, les enseignes du centre ville, de l’habillement et des chaussures vont plancher le 13 décembre prochain sur les moyens de réduire l’impact des loyers, des charges, voire des coûts de communication sur leur activité, notamment dans les centres commerciaux. L’Union du grand commerce de centre-ville (UCV), la Fédération des Enseignes d'Habillement (FEH) et le Syndicat national du commerce de la chaussure (SNCC) organisent le 13 décembre prochain un atelier technique sur ce sujet sensible qui touche aux relations entre bailleurs et locataires. «Pour certaines enseignes, les charges locatives dépassent les frais de personnel, il s’agit de savoir comment on peut réduire la facture » expose Claude Boulle, délégué général de l’UCV. Certains commerçants auraient déjà refusé d’adhérer et de cotiser aux associations de gestion des centres commerciaux, lesquelles définissent notamment les budgets de communication, arguant qu’ils ne connaissaient pas  l’utilisation finale des sommes allouées et surtout en s’appuyant sur fait que la jurisprudence, depuis 2010, interdit de rendre obligatoire une telle adhésion.  
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter