Marchés

La Laitière et Vermeer, quarante ans d'histoire commune

|

La marque d’ultrafrais de Lactalis Nestlé Produits Frais a conquis les Français avec ses valeurs d’authenticité, incarnées par le tableau du célèbre peintre néerlandais.

La Laitière et Vermeer

J ohannes Vermeer a offert une opportunité en or à la marque La Laitière avec son tableau, créé entre 1658 et 1661. En effet, la toile, intitulée la Laitière, illustrant une femme modeste, suggère le calme, la sérénité, la tradition et le savoir-faire authentique. Des items qui ont plu à la griffe de yaourt La Laitière, fondée en 1973 par l’entreprise française Chambourcy. « Deux ans après sa création, il y a un rapprochement avec le tableau de Vermeer, qui incarne très bien les valeurs de nos produits », indique Claire Travers, chef de groupe La Laitière yaourts et desserts laitiers chez Lactalis Nestlé Ultra Frais. Et, aujourd’hui, dans l’esprit des consommateurs, la marque et le tableau ne font qu’un. Dès 1975, La Laitière a d’ailleurs utilisé le personnage de l’œuvre pour son premier spot TV. Une saga publicitaire toujours d’actualité.

Pour ses premiers produits, La Laitière a choisi le conditionnement des yaourts dans des pots en carton paraffiné, puis dans des pots de verre, un packaging qui restera la tradition de la marque. Dès 1979, La Laitière étend ses gammes et arrive sur les gâteaux de riz, les desserts laitiers frais traditionnels et les entremets. En 1996, Nestlé met la main sur Chambourcy et s’empare ainsi de la marque. L’internationalisation de La Laitière commence donc. Et les extensions de gammes se multiplient, changeant même d’univers, car, en 2002, des références de glaces font leur apparition dans les rayons de la grande distribution. « Les glaces ont permis à La Laitière de se nourrir et de se diversifier, mais la locomotive reste l’ultrafrais », ajoute Claire Travers.

Première du rayon en valeur

En 2006, Nestlé se rapproche de Lactalis et les deux entités créent une filiale commune sur l’ultrafrais Nestlé Lactalis Produits Frais. Le rythme des innovations ne se tarit pas, au contraire : Crème dessert craquante en 2006, Feuilleté de mousse en 2009, Velours de crème en 2013 et, le dernier-né, Neige de Lait en 2015. Aujourd’hui, la marque est ainsi la première en nombre de références en magasins avec en moyenne 30 produits. « Nous sommes leader en valeur », note Claire Travers. Elle occupe la deuxième place en volume, derrière Danette. La Laitière est présente en France, avec des références fabriquées à 100% sur le territoire, mais aussi en Belgique, en Espagne, au Portugal. En revanche, elle n’a pas tenté l’aventure au-delà des frontières européennes. La marque pourrait arriver dans de nouveaux pays mais, dans l’immédiat, l’objectif est de renforcer ses positions sur ses gammes et d’innover.

La marque, qui se juge comme la plus transgénérationnelle du rayon de l’ultrafrais, a néanmoins besoin de s’adapter à l’univers 2.0, car elle est restée, dans ce domaine-là, à la même époque que Vermeer ! En effet, le digital est très peu déployé par elle, et la présence sur les réseaux sociaux quasi inexistante. 

En dates

  • 1973 : lancement de La Laitière par Chambourcy
  • 1975 : association avec le tableau de Vermeer
  • 1996 : rachat de Chambourcypar Nestlé
  • 2006 : accord de Nestlé et Lactalis pour créer la coentreprise LNPF

En chiffres

  • 288,6 M€ : le chiffre d’affaires à P2 2016
  • 73 700 tonnes de produits à P2 2016
  • 30 : le nombre de référencesen magasins
  • 62% : le taux de pénétration en France

Source : La Laitière

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter