La Laitière révolutionne la crème dessert avec Velours

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Pour stimuler les ventes de la catégorie des crèmes desserts, La Laitière lance toute une gamme. Et propose également une nouvelle segmentation en rayon pour générer davantage de trafic et clarifier l’offre.

La stratégie de Lactalis- Nestlé Ultra Frais est originale. Au lieu de délaisser les segments en perte de croissance, la filiale commune des deux groupes Lactalis et Nestlé endosse le rôle de sauveur. Après s’être portée au secours des allégés il y a quelques mois avec Sveltesse Recette de Fruits, Lactalis-Nestlé Ultra Frais (LNUF) se lance à l’assaut des crèmes desserts avec deux objectifs. Dynamiser ce segment, premier pôle en volume de l’ultrafrais (33% de part de marché en volume), et tenter de le relever, car c’est le seul en déclin (- 6%, CAM à fin septembre, HM+SM+HD+ecommerce, selon Iri).

Pour dynamiser le pôle des crèmes gourmandes, nous lançons une nouvelle gamme, plus valorisée. Ainsi, nous espérons générer du trafic et relancer la consommation.

Marie-Hélène abry, directrice du category management et du développement des ventes chez Lactalis Nestlé Ultra Frais

 

Susciter l’impulsion

C’est dans ce contexte que LNUF a décidé de lancer une nouvelle gamme Velours de Crème de La Laitière, avec une texture fondante et gourmande déclinée en plusieurs saveurs : chocolat au lait, chocolat noir et chocolat au lait-caramel. « Nous voulons ainsi réenchanter ce segment avec les produits gourmands et susciter les achats d’impulsion auprès des consommateurs », assure Marie-Hélène Abry, directrice du category management et du développement des ventes chez LNUF. Valoriser la catégorie, en effet, alors que le niveau d’achat se dégrade sur le marché de l’ultrafrais, avec 1,2 kilo en moins chaque année. Il faut activer des leviers pour motiver les consommateurs afin qu’ils augmentent les fréquences et les quantités achetées.

« Ainsi, avec cette gamme, nous apportons une différence de produits. Pour valoriser le marché, nous avons choisi de positionner la gamme Velours de Crème à un prix plus élevé que nos homologues », poursuit Marie-Hélène Abry. Et pour appuyer ce lancement et relever l’ensemble de la catégorie, Lactalis-Nestlé a mis en place une démarche catégorielle afin de mettre en avant ce sous-segment. « Nous créons un nouveau pavé adossé aux crèmes desserts: les crèmes gourmandes, qui regroupent les crèmes élaborées ou extra et les yaourts gourmands ou emprésurés », ajoute-t-elle.

Ainsi, alors que ce sous-segment est en recul, car il est peu promotionné et noyé dans la masse, LNUF compte attirer une cible adulte, souhaitant s’offrir un moment de plaisir gourmand. En espérant que le prix élevé ne soit pas un frein…

2 commentaires

Graas

13/05/2016 15h43 - Graas

Bonjour pourquoi plus de crème velours à la vanille dans les magasins

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

perrin

14/12/2015 23h39 - perrin

Bonsoir. J'avais l'habitude de prendre la laitiere creme velours au cafe, tres,,tres,,bon, tres onctueux, c'etait mon unique dessert, mais je ne le trouves plus nul part, tres domage, je suis tres deçue. Dans toutes les gammes que ce soit, ce sont toujours les memes parfums qui reviennent a savoir, chocolat, vanille, caramel. Il a quelques annees, vous aviez sorti un yaourt craquant (creme dessert avec une epaisse croute de chocolat), il y avait, craquant chocolat, craquant vanille, craquant cafe, j'avais craque pour le craquant cafe, super bon, et bien aujourd'hui, dans cette gamme, tous les parfums sont restes sauf le cafe. Bon, et bien je n'achèterais plus de desserts. Quelle est la cause a cela, la laitiere creme velours au cafe va t elle revenir? Merci pour votre reponse.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA