Marchés

La Lauragaise (ex-Spanghero), en redressement judiciaire, a six mois pour trouver un repreneur

La société a obtenu sa mise en redressement judiciaire et un répit de six mois pour trouver un repreneur, tout en poursuivant son activité.

Laurent Spanghero serait en discussions avec un repreneur potentiel depuis trois mois.
Laurent Spanghero serait en discussions avec un repreneur potentiel depuis trois mois.

La décision du tribunal de commerce de Perpignan est vécue comme un soulagement.

 Cette mise en redressement judiciaire va en effet permettre au mandataire d'activer le système d'assurance de garantie des salaires et ainsi d'assurer le versement de la paye du mois de mai à la centaine de salariés de l'entreprise de Castelnaudary (Aude). Le tribunal de commerce aurait pu prononcer la liquidation de l'entreprise après le dépôt de bilan effectué la semaine passée par le patron, Laurent Spanghero.

Objectif reprise

Les six mois vont devoir être mis à profit pour tenter de conclure un accord de reprise avec une société dont Laurent Spanghero n'a pas souhaité révéler le nom. "Nous sommes en contact avec un repreneur depuis trois mois. Les conditions n'étaient pas réunies et, depuis quelques jours, elle le sont", a-t-il précisé.

Les banques accepteraient que le nouvel investisseur reprenne à des conditions plus favorables que celles faites à Laurent Spanghero. L'ancien rugbyman avait créé la société portant son nom en 1970 avant de la céder à la coopérative basque Lur Berri en 2009. Il l’a reprise en juillet 2013, suite au scandale de la viande de cheval qui a éclaboussé l’entreprise.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter