La lessive Le Chat écolabellisé, une spécificité française

|

La lessive Le Chat de chez Henkel est éco-labellisée. Cela fait deux mois qu’elle fait partie des marques ayant le droit d’apposer le logo européen sur ses produits, selon le rapport de l’Afnor d’avril 2013. Les premières bouteilles marquées du sceau écologique devraient entrer dans les magasins sous peu. En France.

Le Chat Bulles Expert

Le Chat est la première lessive en France d’un des trois "grands lessiviers" mondiaux – Procter, Henkel et Unilever –  à obtenir l’écolabel. Mais il est intéressant de noter pourquoi la marque en a fait la demande.

Cette histoire date de 2009. A l’époque, WWF créé l’observatoire indépendant de la publicité, pour épingler les marques qui ont un discours plus vert que leurs affaires. La publicité de la lessive Le Chat en faisait partie.

Selon le tribunal publicitaire de WWF, "Toute la mise en scène du produit laisse penser que ce dernier est écologique. Ce n'est pas le cas." En effet, le produit n’avait pas de label. Mais faut-il un label pour être écologique ?

Une spécificité française

En France, oui. Mais la question est tout autre sur d’autres marchés. En Allemagne par exemple, les marques écologiques comme Rainett ne sont pas écolabellisées, ou labellisées tout court. Alors que leurs mêmes produits, aux formules identiques, le sont en France. "Le consommateur français a besoin d’être rassuré", explique Jean-Baptise Santoul, directeur général France de la branche détergent chez Henkel. Quand des consommateurs allemands sont plus à même de juger par eux-mêmes du caractère respectueux de l’environnement des produits. Alors lorsqu’une marque se dit écologique, ils la croient ou vérifient par eux-mêmes.

Ainsi, en 2010, quand le groupe allemand Henkel communique sur l’aspect écologique de sa lessive, sans doute le fait-il avec l’innocence allemande. "Le Chat s'intéresse à l'environnement depuis plus de 20 ans, ça n'a rien de nouveau. Nous étions dans les premiers à produire une lessive sans phosphates, il y a donc une vraie sensibilité écologique dans notre démarche." Ce qui, à l'époque, n’a pas plu à l’observatoire de la publicité créé par WWF.

En réponse et pour prouver sa bonne foi, Henkel France s’est mis en tête d’avoir l’écolabel. Après un long processus interne mais aucun changement majeur de formule, voilà la lessive premium du groupe allemand rangée au rang de lessive écologique. Cela ne devrait pour autant pas changer l’endroit d’implantation de la marque. et devrait rester au rayon des lessives généralistes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message