La location-gérance, à double tranchant

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Palier intermédiaire entre le succursalisme et la franchise, la location-gérance présente des avantages pour les deux parties. À condition que les termes du contrat, notamment lors de la sortie, soient bien précis.

Très utilisée par les enseignes de proximité, la location-gérance permet de se tester avant de prendre son envol.
Très utilisée par les enseignes de proximité, la location-gérance permet de se tester avant de prendre son envol.© © Morgan Leclerc

Et si la location-gérance devenait tendance ? Chez Carrefour, on y songe sérieusement, même pour les hypers : ce serait une manière de rentabiliser à moindre coût les magasins et de prendre moins de risques. Il n’est pas le seul. Casino ou Yves Rocher y ont recours. À mi-chemin entre le salariat et la franchise, la location-gérance peut jouer le rôle de tremplin pour un entrepreneur en devenir, mais à ses risques et périls. Car si, pour l’enseigne, le système est souvent bénéfique, l’aventure est plus dangereuse côté locataire-gérant, notamment s’il n’a pas bien lu les conditions du contrat le liant au « franchiseur ». « Elles doivent être définies et les règles de sortie stipulées, explique Nathalie Dubiez, fondatrice de Aureabee, cabinet spécialisé dans le développement et financement. Le locataire-gérant se retrouve avec un outil de production entre les mains, ce qui est stimulant et risqué. » Les termes pour devenir franchisé après plusieurs années de location-gérance doivent être précisés.

Pas tout à fait indépendant, le locataire-gérant doit pourtant gérer le fonds de commerce. Une situation d’attente qui lui permet de patienter et de se roder, le temps de trouver les financements pour basculer en franchise. « S’il est performant, le locataire-gérant peut générer un capital personnel et devenir franchisé sur un autre site », confirme Sandrine Richard, avocate chez Simon & Associés.

Un galop d’essai

Pour 7 500 € chez certaines enseignes, à vous la franchise d’un magasin de proximité. Loin de la mise de départ pour devenir son propre patron, autour de 30 % d’apport personnel. C’est également un pari. « La location-gérance peut transformer un point de vente dormant en centre de profits, assure Nathalie Dubiez. C’est stimulant. » Moins risqué que la franchise, le système est un peu un galop d’essai pour le locataire-gérant. Souvent, il reprend un fonds ayant déjà été exploité et a une visibilité sur les chiffres.

Sans intermédiaire, la location-gérance intéresse les enseignes. C’est un moyen de « sauver » un point de vente en mal de rentabilité – un locataire-gérant sera toujours plus motivé qu’un simple salarié – et de garder la maîtrise de ses implantations. « Le franchiseur ne perd pas ses emplacements, même quand le locataire-gérant part », explique Nathalie Dubiez. Pour certains magasins excentrés, loin du site central, où le chiffre d’affaires peut chuter, la location-gérance s’avère une bonne solution pour la tête de pont. « Cela lui permet d’avoir tout de suite une personne opérationnelle sur le site », estime Sandrine Richard. Le locataire-gérant n’a pas de lien de subordination avec le franchiseur. Tout est régi par un contrat de location-gérance signé à l’avance pour une durée minimale de deux ans, sauf exemption d’un juge. Il suffit de bien le lire. Alors la location-gérance devient un modèle gagnant-gagnant. 

Le principe

En échange de l’exploitation du magasin, le locataire-gérant verse une redevance à l’enseigne.

  • Les avantages

L’enseigne garde la mainmise sur les emplacements et a une personne motivée et intéressée.

Le locataire-gérant gonfle son apport financier et y trouve un tremplin.

  • Les risques

Des conditions d’exploitation et de sortie parfois peu intéressantes pour le locataire-gérant.

« Les règles doivent être bien définies au départ et stipuler les conditions de sortie. Le locataire-gérant se retrouve avec un outil de production entre les mains, ce qui est à la fois stimulant et risqué. »
Nathalie dubiez, fondatrice de Aureabee, cabinet spécialisé dans le développement et financement

 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2483

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA