La location, grâce au web, revient en force

|

Le système de la location renaît et monte en puissance avec le développement de la consommation collaborative et des réseaux sociaux.

Consommer sans posséder, c’est le principe de l’économie de partage, qui grandit sur la Toile à vitesse grand V. Clé de voûte de cette nouvelle forme de consommation : favoriser l’usage du produit, en empruntant ponctuellement un bien en fonction de ses besoins. Pour faire fonctionner ce système, les enseignes généralistes et les particuliers se mettent à prêter, moyennant finances ou pas, leurs produits. Voilà la location remise au goût du jour.

Les distributeurs se sont, bien sûr, vite emparés de cette tendance. Système U est, par exemple, en train de lancer le service U Fêtes, qui propose un accompagnement pour toutes les occasions festives comprenant, entre autres, la location de machines à pop-corn, à barbe à papa... Avant lui, d’autres enseignes, comme Intermarché, avaient saisi le potentiel de la location. Les Mousquetaires proposent ainsi depuis fin 2013 UZ’it, un service de location de produits d’équipement de la maison et de loisirs avec option d’achat. De même pour la Fnac et Pass’ location, ou encore Lokéo, filiale de Boulanger, qui poursuit le même dessein. L’objectif ? « Profiter des produits sans avoir à gérer les inconvénients liés à l’achat », indique Lokéo sur son site. Plus innovant, Leroy Merlin a même lancé un système de location d’outils gratuits dans trois magasins, baptisé Comm’1 outil. En se connectant sur la page Facebook du magasin, le visiteur peut vérifier la disponibilité et réserver un outil pendant quarante-huit heures, ne restent à sa charge que les consommables. Plutôt utile, quand on sait qu’une perceuse est utilisée environ une minute par an !

Prise de conscience

Pourquoi la location revient-elle aujourd’hui en force ? Pour Jean-Michel Cagin, partner au cabinet de conseil OC&C, « la consommation alternative est dans l’air du temps et participe à une prise de conscience des consommateurs ». L’argument économique séduit aussi les adeptes ; la location de biens permet en effet d’arrondir les fins de mois pour les uns, ou d’obtenir à moindre coût des produits pour les autres. Enfin, avec l’accélération technologique, les produits deviennent vite obsolètes, ce qui peut freiner les consommateurs dans leur acquisition. « Le sentiment d’appartenance est beaucoup moins important pour certains produits. On est davantage dans l’usage et non plus seulement dans la propriété », constatent les concepteurs de UZ’it. Le tout est facilité par des sites plus attractifs et ergonomiques.

Preuve de ce succès, les études les plus récentes montrent que près de un Français sur deux aurait déjà eu recours au prêt ou à la location. Fini l’ère des geeks, ces nouveaux modes de consommation s’adressent désormais à un large public.

 

Le principe

  • La tendance de consommation collaborative remet au goût du jour le prêt, la location.
  • Le système de location est facilité par le développementde plates-formes dédiées (Zilok, Lokéo, Comm’1 outil, Drivy…).
  • Elle s’étend aujourd’hui à de nombreux domaines, de l’électroménager aux outils de jardinage, en passant par les produits culturels.

 

Comm’1 outil, pour emprunter sans frais

Leroy Merlin propose de louer gratuitementdes outils pour une durée de quarante-huit heures avec son service Comm’1 outil, relié à un compte Facebook. À l’heure du commerce collaboratif et de l’extension des réseaux de partage, cette offre n’est pas dénuée de sens…

 

 

 

 

Les clients commencent à considérer que “posséder” n’est pas nécessaire pour “utiliser”. La nouvelle donne du commerce, c’est donc d’accepter de vendre à certains, et de louer à d’autres.

Nathan Stern, président de ShopperMind (Altavia)

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2348

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres