La Lorraine

L'avis d'IRI

-La première caractéristique de différenciation en région Lorraine pour l'activité produits de grande consommation est, de toute évidence, la présence massive du format hard-discount. Avec 277 unités recensées, le parc est même supérieur à celui cumulé des hypers et des supermarchés. Dès lors, il n'est pas étonnant que la Lorraine n'occupe qu'une modeste 16e place sur notre indicateur chiffre d'affaires PGC par habitant en hypers et supermarchés. Par ailleurs, comme en Alsace, sa voisine, cette activité ne s'est pas montrée très dynamique en 2007. En effet, la règle est la simple stabilité du chiffre d'affaires pour la plupart des sous-rayons, et un retard de croissance de 1 à 2 % par rapport aux autres régions françaises (sauf sur les bières et alcools).

-La structure PGC par sous-rayons est relativement équilibrée avec une surconsommation (attendue) des bières au détriment des boissons alcoolisées (anisés, whisky, vins doux naturels et portos). Dans le palmarès détaillé, nous retrouvons pratiquement les mêmes catégories qu'en Alsace - amers, croûtes lavées, prêts-à-garnir... -, mais avec des niveaux d'indice beaucoup moins élevés.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2034

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous