Tout le dossier Tout le dossier

La conso s'engage : la manutention, moins rude mais plus intense

Partager
La conso s'engage : la manutention, moins rude mais plus intense
La manutention, moins rude mais plus intense.

Les manutentionnaires des entrepôts d’e-commerce ne vissent pas frénétiquement des boulons, menacés par une roue dentelée géante, comme le héros des Temps modernes. Mais ils effectuent des tâches répétitives. « Au picking, les salariés collectent une centaine d’articles par heure », pointe Christophe Bocquet, délégué FO de l’entrepôt LIL1 d’Amazon, situé près de Douai (Nord). Ces mouvements itératifs entraînent blessures et troubles musculo-squelettiques (TMS). Pour les réduire, les e-commerçants adaptent donc leur chaîne logistique aux besoins de leurs employés. « Depuis 2018, nous utilisons le bras robotique conçu par NoMagic. Grâce à sa ventouse, il attrape une grande variété de produits, qu’il dépose sur un tapis. Cela évite aux opérateurs de se baisser pour chercher de petits articles parmi des centaines d’autres », témoigne Cdiscount. En 2016, il avait déjà investi dans des emballeuses 3D. « L’opérateur met le produit sur un tapis et c’est la machine qui l’empaquette à la bonne taille. » Amazon a, lui, installé une trieuse automatique de produits dans ses entrepôts.

De lourds investissements, pour de beaux gains

Des technologies qui semblent fonctionner. À l’échelle internationale, « de 2019 à 2020, les TMS ont diminué de 32 % au global, et ceux entraînant un arrêt de travail de plus de moitié. En France, Amazon se situe en dessous des résultats sectoriels et nous continuons à nous améliorer », détaille David Lewkowitz, président d’Amazon France Logistique. Mais l’amélioration de la chaîne logistique a un coût. « Nous avons investi 300 millions de dollars dans des projets de sécurité […]. En France, nous employons près de 800 professionnels dédiés. À ce jour, nous avons effectué plus de 1 000 inspections de conformité », souligne David Lewkowitz.

Si les e-commerçants consentent à dépenser de telles sommes, c’est qu’une bonne partie de ces frais sont amortis. Ainsi Cdiscount fait évoluer ses outils de production pour, certes, « faciliter le quotidien de [ses] collaborateurs », mais aussi pour « optimiser la performance et la productivité ». Et cette quête de performance annule une partie des effets positifs engendrés par l’utilisation de ces appareils sur les conditions de travail des salariés. « Ces machines entraînent parfois une augmentation des cadences et de la pression psychologique », se désole Christophe Bocquet. Aux États-Unis, les collaborateurs des entrepôts les plus robotisés d’Amazon subissent 50 % de blessures de plus que ceux de ses espaces de stockage classiques car ils doivent saisir et scanner quatre fois plus de produits, selon une étude du Center for investigative reporting de 2019. Soit 400 articles par heure au lieu de 100. La frénésie de Charlie Chaplin n’est parfois pas si loin. « Nous collectons et analysons les données pour réduire proactivement les accidents. Nous ne prétendons pas être parfaits, mais nos indicateurs de sécurité s’améliorent », répond Amazon.

PARCOURIR LE DOSSIER

LSA Green

La conso s'engage : les contradictions du circuit court

Entreprises

La conso s'engage : séduire des salariés de la jeune génération

Agroalimentaire

La conso s'engage : jusqu'où aller dans la chasse au sucre ?

Agroalimentaire

La conso s'engage : tendre vers le zéro gaspillage alimentaire

Distribution alimentaire

La conso s'engage : de la nécessité de valoriser les filières

Développement durable

La conso s'engage : le cercle vertueux des achats responsables

RSE

La conso s'engage : la parentalité, clé pour améliorer la parité

Développement durable

La conso s'engage : réparer, grande cause nationale

LSA Green

La conso s'engage : le (trop) plein de bornes de recharge électriques ?

LSA Green

La conso s'engage : savoir jusqu'où nettoyer ses recettes

LSA Green

La conso s'engage : le tortueux destin du Nutri-score

LSA Green

La conso s'engage : la chère image de la seconde main

LSA Green

La conso s'engage : les légumineuses, l'ingrédient qui monte

LSA Green

La conso s'engage : l'éolien, une énergie de plus en plus sensée

Made in France

La conso s'engage : le made in France, quoi qu'il en coûte ?

Bio

La conso s'engage : débat sur le rythme des conversions en bio

Développement durable

La conso s'engage : des produits de beauté à vite recycler

LSA Green

La conso s'engage : protéger coûte que coûte la biodiversité

Développement durable

La conso s'engage : plus de transparence sur l'empreinte carbone

Développement durable

La conso s'engage : énergie, économiser aussi ses mots

RSE

La conso s'engage : le retail, source d'emploi pour les handicapés

Développement durable

La conso s'engage : le vrac, l'art et la manière

Développement durable

La conso s'engage : réduire toujours plus les emballages

Développement durable

La conso s'engage : l'impératif économique de rouler à l'électrique

Développement durable

La conso s'engage : des toits verts, bien plus que de l'esthétisme

Développement durable

La conso s'engage : vers la réduction du suremballage

Consommation

La conso s'engage : les salariés, futurs ambassadeurs de la RSE

RSE

La conso s'engage : la carte maîtresse des seniors

Consommation

La conso s'engage : des promotions, oui, mais plus transparentes

Développement durable

La conso s'engage : vers des emballages moins polluants

Consommation

La conso s'engage : aider les étudiants, une mission essentielle

Développement durable

La conso s'engage : économiser les réserves d'or bleu

Energie

La conso s'engage : électricité d'origine verte, ou droit à polluer?

RSE

La conso s'engage : vers des magasins (enfin) plus inclusifs

Jouet - Puériculture

La conso s'engage : l'égalité des genres, un jeu d'enfant?

Distributeurs

La conso s'engage : le mécénat, atout pour fidéliser ses salariés

LSA Green

La conso s'engage : la consigne prépare son grand retour

Industriels

La conso s'engage : partenariats, allier urgence et pragmatisme

LSA Green

La conso s'engage : éduquer sur les violences faites aux femmes

LSA Green

La conso s'engage : quand les abeilles colonisent l'urbain

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

Harry Hope

Comptable Senior Experimenté (H/F)

Harry Hope - 29/01/2023 - CDI - Thionville

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

ESSENTIEL & DOMICILE

ESSENTIEL & DOMICILE

Une autre vision des services à la personne

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS