Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

La Martiniquaise s'est offert le whisky Cutty Sark

|

La Martiniquaise a mis la main sur le whisky écossais Cutty Sark qui appartenait à Edrington. Un nouveau pas pour atteindre le podium des cinq premiers producteurs de whiskies au monde.

Cutty Sark est plus vendu aux Etats-Unis et au Japon qu'en France.
Cutty Sark est plus vendu aux Etats-Unis et au Japon qu'en France.

Le groupe La Martiniquaise s’offre un whisky de plus, Cutty Sark qui appartenait depuis 2010 au groupe Edrington. Une marque de whisky internationale qui complète le portefeuille d’un groupe qui cherche à augmenter ses ventes à l’export. "Nous sommes fiers de prendre possession de cette marque puissante. Cutty Sark complète parfaitement notre portefeuille de marques internationales, notamment Label 5, le Scotch Whisky Sir Edward’s et Glen Moray, la vodka Poliakov, le Porto Cruz et les rhums Negrita et Saint James, a indiqué Jean-Pierre Cayard, PDG de La Martiniquaise. Cette acquisition est un pas en avant important pour accélérer notre expansion internationale. Cela renforcera notre position en Europe et renforcera notre présence sur des marchés clés tels que les États-Unis et le Japon". Cutty Sark est une signature peu présente en France.

Cutty Sark est une marque de blend créée en 1923 par un marchand de vins et spiritueux basé à Londres, Berry Bros & Rudd. Le nom de la marque provient du clipper Cutty Sark (chemise courte), un fameux navire à trois mâts qui servit au commerce du thé de Chine et de la laine néo-zélandaise avec le Royaume-Uni.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message