Marchés

La météo de l’été a pénalisé les achats en GMS

|

SymphonyIRI a dressé le bilan de l'été et son impact sur la consommation. Le point sur les catégories gagnantes et les catégories perdantes.

Cet été, la raclette a pris la place des barbecues et les gâteaux maison celle des desserts glacés ! Alors que le Printemps et sa météo exceptionnel avait eu des impacts bénéfiques sur la consommation des PGC, l’été 2011 a été beaucoup moins favorable, surtout au cours du mois de juillet. Ces variations ont donc eu un impact négatif sur l’activité des magasins avec une chute sur la saison estival de 0,6 % des achats en GMS, selon SymphonyIRI.

Le secteur qui a le plus pâti de cette météo maussade concerne les surgelés sucrés (-7,8 %) et les boissons rafraichissantes sans alcool et les eaux (-4,7 %). A l’inverse, les surgelés salés et l’épicerie ont résisté avec une hausse des ventes respectives de 1,2 et de 0,4 %. Mais l’activité des PGC aurait pu être pire si le mois d’aout ne s’était pas révélé meilleur. Cependant, hors variations météorologiques, les PGC en hypers et supers sont restés toutefois sur une tendance positive cet été.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message